Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 12.03.2012 13h30
L'animation chinoise en quête de succès

La Chine est désormais le plus grand producteur de cinéma d'animation au monde, devant les Etats-Unis et le Japon. Et le plus incroyable, c'est qu'elle a atteint ce niveau en seulement 7 ans. Mais ces chiffres sont-ils le reflet du véritable statut de la Chine dans cette industrie en termes de qualité, sur la route sinueuse qui mène vers l'originalité? Eléments de réponse avec Xia Ziyu

Voici le dernier héros de l'animation chinoise.

"Kuiba" est l'histoire d'un petit garçon qui sauve le monde des mains d'un monstre démoniaque.

Le film emprunte au style du cinéma d'animation d'action japonais, avec la volonté de rafraîchir la vision du public sur l'animation chinoise.

"Kuiba" a été acclamé par la critique, mais a rencontré un échec commercial. Après une semaine de projection en salles, il n'avait rapporté que le 10ème de son coût. La balance de la production de 35 millions de yuans ne pourra donc plus être équilibrée que par la vente de copies à l'étranger.

Wu Hanqing

Présidente

Vasoon animation

"Nous savions qu'il y avait une demande pour ce genre de films, mais nous ne savions pas grand-chose en matière de marketing et de distribution, ce qui reste notre plus gros défi. Mais après cet échec commercial, nous comprenons mieux le marché. Une campagne marketing plus forte et plus efficace est en route pour notre prochaine production. Nous avons besoin d'une identité de marque."

The company has a grand vision for the "Kuiba" series. Four sequels are planned and one of them is in post production.

Kuiba's ordeal is symbolic of the Chinese animation industry's bumpy road towards originality.

Yu Peixia a été un témoin et un acteur du boom de l'animation chinoise. Depuis plus de 10 ans, il dirige la seule chaîne de télévision pour enfants de Chine. A présent, il préside l'Association de l'animation de Chine, la seule organisation industrielle du pays chargée d'étudier et de promouvoir les productions originales.

Yu Peixia

Directeur

Association de l'animation de Chine

"Si on regarde les chiffres, on peut dire que la Chine est maintenant un producteur majeur dans le monde de l'animation. Mais il faut voir clairement que l'industrie et le public ne sont pas satisfaits de ce status quo. Nous devons nous concentrer sur la qualité. Pour l'instant, l'industrie n'a pas produit de chef-d'oeuvre ni de marque de fabrique reconnue dans le monde. Je crois fermement que dans l'animation, si une production n'est n'est pas un chef-d'oeuvre, c'est un gâchis."

Le gouvernement chinois a lancé une stratégie nationale pour soutenir l'industrie de l'animation en 2004. Depuis lors, le développement est fulgurant. Toutefois, certains, comme M. Yu, déplorent que cette aide se porte trop sur la post-production, plutôt que de créer un environnement favorable pour le ... des idées et des talents.

Nous nous sommes rendus dans l'une des plus importantes écoles d'animation de Chine. Et le problème semble plus important que la question des politiques gouvernementales.

Liao Xiangzhong

Vice-président

Université des Communication de Chine

"Je pense qu'il y a un problème très répandu et sérieux chez les étudiants. Ils essaient trop de rendre leur travail chinois. C'est la raison pour laquelle beaucoup d'étrangers ne comprennent ce que leur travail veut dire. Ce n'est pas bien. Nous devons porter davantage d'attention

Une stratégie qui semble avoir fait ses preuves. L'un des étudiants de M. Liao a réalisé ce court-métrage, inititulé "Joyeux anniversaire". Il a remporté un prix important aux trophés de l'animation de Tokyo, les Tokyo anime awards, le plus grand et le plus compétitif rassemblement dans le domaine de l'animation. Une première pour des participants chinois.

De retour dans la salle de classe, ses yeux curieux ne peuvent plus attendre d'acquérir la connaissance et le succès. Mais il semble qu'il faille plus que juste la passion pour voir leurs rêves se réaliser, en particulier si l'industrie de l'animation de Chine considère le talent comme la clé de son futur.



Source:

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Sélection du Renminribao du 12 mars
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?