Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 13.03.2012 09h29
Le dragon vole vers le Nid d'oiseau

Wang Lee-hom confie qu'il se sent profondément lié au dragon, une des créatures du zodiaque chinois.

Il est né et a grandi aux États-Unis, mais enfant, Wang a réalisé qu'il était né pendant une année du Dragon et est fier d'être l'un des « descendants du dragon » - un Chinois.

En 2012, l'année du dragon, son lien avec cet animal l'a également conduit à entamer sa tournée nationale, « Music Man II », et à donner son premier spectacle au Stade national de Beijing, ou Nid d'oiseau.

« Le dragon représente le pouvoir et la chance. C'est également un symbole d'identité culturelle qui relie les Chinois qui vivent un peu partout dans le monde, déclare cette vedette de 36 ans. Je veux marquer l'année en donnant une représentation dans un lieu symbolique, ce qui a toujours été mon rêve. »

Cette vedette de la pop avait donné un numéro à la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Beijing en 2008, et il avait alors été impressionné par l'architecture des lieux et la réaction chaleureuse de l'assistance.

Connu pour son habileté à mélanger les instruments, de l'erhu chinois traditionnel (violon à deux cordes) à l'orchestre occidental, les concerts de Wang au pays ont été donnés à guichet fermé au cours de la dernière décennie.

Selon lui, le Nid d'oiseau est un défi tentant.

« Imaginer 100 000 personnes, dont les mains se balancent et qui chantent avec moi, je peux sentir mon sang qui bout. Je me mets toujours dans des situations impossibles et j'aime être sur scène », dit-il, debout devant l'affiche de sa tournée qui présente un dragon d'or en toile de fond et lui-même dans une position de kung-fu.

« J'aime être entouré de gens créatifs, allant du metteur en scène jusqu'aux professeurs de danse et aux concepteurs de l'ensemble du concert. »

Ce chanteur-compositeur de musique pop a vendu environ 15 millions de disques et a fait des incursions dans la musique classique.

Passionné de musique dès son jeune âge, Wang a fréquenté le Williams College et a obtenu un diplôme avec spécialisation en musique et en études asiatiques.

Quand il est revenu à Taiwan pour commencer sa carrière musicale, son talent a été éclipsé par son apparence et ses antécédents aux États-Unis. Depuis lors, ses ballades ont gagné des millions d'admiratrices un peu partout en Asie.

Cependant, Wang confie qu'il ne voulait pas être simplement un autre chanteur ABC (American Born Chinese), qui rap, exécute du hip-hop dans des vêtements amples et porte un chapeau. Il a donc travaillé dur à composer des chansons de différents styles, du rock au jazz, et à combiner l'opéra chinois traditionnel à des textes poétiques.

Après avoir effectué une tournée dans les régions autonomes du Tibet et de la Mongolie intérieure, ainsi que dans zones habitées par d'autres groupes ethniques de Chine en 2004, il a créé son propre style, le « chinked out », qui intègre des éléments et une sonorité à la chinoise.

« J'ai des influences occidentales, mais j'ai toujours voulu avoir recours à des éléments chinois dans ma musique », affirme-t-il.

Depuis la sortie de son premier album, « Love Rival, Beethoven », alors qu'il avait 19 ans, Wang a produit 25 albums. Il a gagné à quatre reprises un « Golden Melody Award » de Taiwan, ce qu'il appelle une reconnaissance de son talent musical.

« Il y a tellement de distractions dans le monde de la musique pop de Taiwan, de Hong Kong et de la partie continentale. Parfois, votre talent musical est ignoré, ce qui est triste pour moi, confie-t-il. Je ne veux pas être une idole simplement à cause de mon visage ou de ma relation avec une actrice.»

Il a également été comédien et a fait une apparition dans le film « Lust, Caution » d'Ang Lee, en 2006, et dans « Big Soldier » de Jackie Chan en 2009.

Néanmoins, la musique a toujours été au centre de ses préoccupations, à commencer par la comédie musicale alors qu'il avait 13 ans. D'ailleurs, Wang indique qu'il veut y revenir un jour.


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 12 mars
Sélection du Renminribao du 12 mars
Les dépenses militaires de l'Asie
Publication de la « liste noire de la pratique des pots-de-vin » : peut-elle vraiment freiner et empêcher la corruption ?(Dialogue)
La diplomatie : parfois il faut avoir l'audace et la sagesse de « prendre le devant »