Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.03.2012 10h50
Est-ce la fin des traductions hasardeuses dans les restaurants ?
Fuqi feipian, littéralement « tranche de poumon du mari et de la femme »

Imaginez que vous invitez quelqu'un à un rendez-vous galant, vous choisissez avec attention un restaurant chic, réservez une table près de la fenêtre et vous espérez une merveilleuse soirée.

Tout contribue à l'ambiance romantique, du moins jusqu'à ce qu'un serveur demande poliment : « Voulez-vous essayer "notre tranche de poumon des époux" ? C'est notre plat du jour ».

« C'est l'une des traductions de plats chinois les plus épouvantables. J'ai entendu beaucoup de mes amis étrangers faire des remarques à ce sujet », affirme Chen Lin, professeur à l'Université des langues étrangères de Beijing.

Le plat, Fuqi feipian, littéralement « tranche de poumon du mari et de la femme », est en fait constitué de tranches de bœuf et de langue en sauce piquante, une entrée célèbre du Sichuan.

Des traductions similaires de plats chinois ont semé la confusion parmi les visiteurs étrangers à Beijing pendant des années. Mais à présent, le bureau municipal des affaires extérieures tente de mettre fin à ce phénomène en publiant un guide de traduction en anglais des plats.

Chen Lin, le chef du comité d'experts qui a créé le livre, explique qu'il s'agit d'un nouvel effort pour promouvoir la culture chinoise.
« La gastronomie est une partie importante de la culture chinoise, et la nourriture chinoise est devenue populaire à travers le monde ces dernières années, il est donc grand temps pour nous de standardiser la traduction, de nommer les ingrédients, la cuisson et l'histoire des plats », estime M. Chen.

Il souligne que le nom de certains plats illustre leur histoire. Prenez le poulet kung pao, par exemple. « Kung Pao» était un titre officiel durant la dynastie Qing (1644-1911), et l'inventeur du plat, Ding Baozhen (1820-1886) possédait le titre. Ainsi, son titre a été utilisé pour nommer le plat.

« Dans le livre, nous souhaitons préserver autant que possible l'héritage des plats, de sorte que l'histoire contenue dans les noms soit transmise », explique M. Chen.

Le gouvernement municipal tente de standardiser les menus en anglais dans les restaurants depuis 2006. Cette année-là, le gouvernement a publié une première traduction officielle et l'a envoyée aux restaurants, mais son utilisation n'a pas été rendue obligatoire.

En 2008, pour faciliter la visite des touristes étrangers, le gouvernement a promu la traduction officielle dans plus de 1300 restaurants à proximité des sites olympiques.

Selon des documents présentés au China Daily, le bureau des affaires étrangères a modifié l'ancienne version, et a ajouté 310 nouveaux plats et plus de photos dans le nouveau guide, mais son utilisation reste optionnelle.

Zi Yunxiao, responsable des communications de l'hôtel Westin à Beijing, estime qu'une traduction standard serait une bonne référence.

Le nom de plat qui a attiré le plus d'attention des internautes chinois est tongziji (littéralement poulet bébé), qui a été traduit en « poulet sans vie sexuelle » sur les menus de certains restaurants. Le guide recommande le terme « coquelet ».

« Il serait bon que chaque restaurant utilise la même orthographe, pour être en mesure d'obtenir le plat que vous voulez », juge Simon Betz, un jeune Allemand de 23 ans.

« Mais je pense qu'il est aussi assez drôle de laisser les restaurants décider des noms de leurs plats. N'est-ce pas cool de commander un jour un “poulet sans vie sexuelle” quelque part ? »




[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 mars
Principales nouvelles du 15 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres