Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 30.03.2012 10h01
L'actrice Shu Qi imperturbable face aux attaques en ligne

La très célèbre actrice chinoise Shu Qi a écrit sur un message mis en ligne sur son blog le 27 mars, disant qu'elle était reconnaissante envers ceux qui lui ont fait mal parce que cette adversité a en fait eu pour résultat de la faire mûrir.

Elle a écrit ce message après avoir arrêté son compte Weibo durant sa participation au différend entre Donnie Yen et Vincent Zhao, deux célèbres stars du Kungfu qui se sont brouillées au cours de la production du film « Special Identity ».

On se souvient que Zhao a quitté la distribution après avoir affirmé que la diminution de l’importance de son rôle était due aux manipulations de Yen durant le tournage. Ce à quoi Donnie Yen a répondu en rejetant les allégations de Vincent Zhao, et promis qu'il irait devant les tribunaux, au motif que les commentaires publics de Zhao ont nui à sa réputation.

Le différend entre les deux stars des arts martiaux a encore gagné en saveur avec l'implication croissante d'un certain nombre de célébrités, qui ont utilisé Weibo pour manifester leur soutien, et exprimé leur condamnation, dans des manifestations de plus en plus contradictoires de loyauté.

Xu Qi est ainsi devenu une cible de la guerre des mots après avoir répondu aux critiques de Yen par Zhao en disant que, se souvenant de son expérience de travail avec lui, elle l’avait toujours trouvé discret et attentif. Des milliers de fans ont ensuite pesé de tout leur poids dans le débat.

Xu Qi a fait l’objet d’attaques, par la publication massive de photos érotiques montrant des images d’elle provenant de films érotiques comme « Sex & Zen II », tourné à Hong Kong avant qu'elle accède à la notoriété. Elle s’est en conséquence trouvée stigmatisée par ce qui est encore une société relativement conservatrice, et on l’a vu verser des larmes lors d’une visite à un ami après l'incident.

Un certain nombre de célébrités se sont indignées contre ces attaques personnelles, les jugeant malveillantes et obscènes. Ainsi du célèbre réalisateur chinois Feng Xiaogang, qui a travaillé avec Xu Qi dans la célèbre série romantique "If you are the one" (非诚勿扰), qui a déclaré: « Si vous [les agresseurs en ligne] étiez condamnés comme des animaux, ce serait encore une insulte pour les animaux ». Même Vincent Zhao a déclaré que Shu Qi était innocente lors de sa présence à une cérémonie le 27 mars.

Xu Qi semble avoir récupéré de ses déboires de ces dernières années, et elle a dit qu'elle n’avait pas de cicatrices de ces événements récents. Elle a rassuré ses amis concernés, sa famille et ses fans, leur disant qu'elle serait courageuse.

Selon le Dahe Daily, un journal de la Province du Henan, un employé anonyme de Sina.com.cn a affirmé que l'attaque contre Xu Qi a probablement été le fait de gangs sur Internet.

Zhao Zhanling, conseiller juridique au Centre d'Evaluation de la Crédibilité de la Société Internet en Chine, a dit qu'il n'y a, du moins pas encore, de conclusions claires permettant d’affirmer si les gangs en ligne enfreignent ou non les lois existantes. Mais dans le cas de Xu Qi ses agresseurs en ligne pourraient probablement, sur le fondement des lois chinoises actuelles, faire face à de sévères accusations de délit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine