Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 11.04.2012 10h33
Disparition de Mike Wallace, célèbre jusqu'en Chine

La mort du célèbre présentateur, Mike Wallace, qui a disparu samedi à l’âge de 93 ans, a attristé personnalités politiques et journalistes chevronnés, de Washington à Beijing.

Au cours de ses 60 ans de carrière, Mike Wallace a interrogé une longue liste de vedettes de l'actualité mondiale allant de Malcolm X, l'ayatollah Khomeiny et Anouar el-Sadate à Yasser Arafat, Vladimir Poutine et Mahmoud Ahmadinejad, notamment lors de la célèbre émission de télévision de CBS, « 60 Minutes ».

Nancy Reagan, ancienne Première Dame des Etats-Unis et amie de Mike Wallace depuis 75 ans, l'appelait « un journaliste de la vieille école et l'une des personnes les plus astucieuses », elle ait jamais rencontré.

Le style direct et sans chichis de Mike Wallace ont fait de lui une voix marquante du journalisme de télévision. Morley Safer, correspondant à 60 Minutes, dans la création de laquelle Mike Wallace a joué un rôle en 1968, a déclaré : « Wallace a pris à cœur l'engagement du journaliste traditionnel, consoler les affligés et houspiller ceux qui sont à l’aise. Il se caractérisait lui-même comme ‘curieux et insistante’ ».

Aux États-Unis, le candidat républicain à la présidence Mitt Romney a déclaré que le journaliste possédait « intégrité, charme et caractère ». Son rival, Newt Gingrich a, quant à lui, fait l'éloge de Mike Wallace pour son journalisme d'investigation « légendaire », ajoutant que sa vie « a créé un héritage dans lequel les jeunes journalistes puiseront dans les années à venir ».

L'influence de ce présentateur est allée bien au-delà des cercles journalistiques et même au-delà des frontières des États-Unis. Avec ses interviews exclusives des anciens dirigeants chinois Deng Xiaoping, en 1986, et Jiang Zemin, en 2000, ce redoutable interviewer a acquis une importante renommée dans toute la Chine, tant et si bien que des extraits de son entretien avec Deng Xiaoping ont même été incorporés dans les Œuvres choisies de Deng Xiaoping, qui sont quasiment une bible pour les responsables chinois.

Yue-Sai Kan, personnalité sino-américaine de la télévision et femme d'affaires qui connaissait Mike Wallace depuis 30 ans, a rencontré le journaliste pour une discussion détaillée avant sa visite à Beidaihe, dans la Province du Hebei, où il a interrogé Jiang Zemin.

« D'un point de vue professionnel, Mike était un journaliste incroyable », a déclaré Mme Kan. « Il était très bon dans ses recherches, et je n'oublierai jamais sa gentillesse et ses encouragements. Son influence sur le journalisme et sur moi personnellement resteront à jamais inoubliables ».

Zhao Qizheng, alors Ministre du Bureau d’Information du Conseil des Affaires de l'Etat, a dit que Mike Wallace avait préparé « plus d'une douzaine de pages couvertes de notes » avant son entretien avec Jiang Zemin.

« Cela reflétait pleinement les magnifiques capacités d’un intervieweur. Ses articles ont suscité une vaste attention aux Etats-Unis », a rappelé M. Zhao, qui est aujourd’hui président de la Commission des affaires étrangères de la plus haute instance consultative politique de la Chine.

L'entretien, pour sa part, a inspiré le banquier d’investissement américain Robert Lawrence Kuhn, qui allait travailler avec les dirigeants chinois, pour écrire une biographie de Jiang Zemin. Ce livre, « L'homme qui changea la Chine : la vie et l'héritage de Jiang Zemin », a été publié en 2005.

M. Kuhn a rencontré Mike Wallace lors d'une exposition sur la culture chinoise à New York en septembre 2000. C'était lors de cette même semaine que l'entretien de Mike Wallace avec Jiang Zemin a été diffusé sur « 60 Minutes ».

« Je venais de terminer mon premier livre sur la Chine et quand j'ai vu l'interview Wallace-Jiang, j'ai été tellement ému que j'ai écrit une description de l'entrevue, qui a été insérée comme une ‘Postface’ à la fin de ce livre », a-t-il a écrit dans une réponse par courriel au China Daily.

« C’est de cette manière que j'ai commencé à vraiment connaître, et profondément apprécier, le président Jiang. Très peu de temps après, j'ai soudain eu la grande idée : essayer d'écrire une biographie complète du Président Jiang, utiliser la vie extraordinairement riche de Jiang Zemin pour explorer l'histoire tumultueuse de la Chine pendant trois quarts du 20e siècle, une période qui a défini la trajectoire de la remarquable transformation de la Chine et une émergence historique », a écrit M. Kuhn.

« Mike Wallace était un héros pour de nombreux Américains, en particulier les journalistes américains, dans son défi courageux lancé à ceux qui ont le pouvoir et son approche agressive envers ceux qui trichent ou mentent. Nous avons tous adoré regarder Mike Wallace en action ; Nous avons beaucoup appris de lui ; il a influencé toute une génération de journalistes. Il va nous manquer », a-t-il écrit enfin.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme