Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.04.2012 15h42
La plus grande librairie du monde

Imaginez une librairie qui ne demande jamais à ses lecteurs de rendre les livres. Une librairie qui vous demande seulement de donner le livre à une autre personne. Et bien cet endroit existe déjà en Chine, découvrons-le tout de suite.

Au fond de l'allée de l'ancien collège impérial se cache le rêve de Xu Dawei - sa librairie nommée "Civilian Mobile Library".

Il est facile de passer le panneau de bienvenue sans le voir, mais pour ceux qui ont les yeux bien ouverts, une surprise les attend à l'intérieur.

Jia Yucheng

Etudiant

"Je pensais que c'était une cour privée. Mais l'homme m'a dit que je pouvais prendre ces livres gratuitement. J'étais vraiment étonné de voir quelque chose comme ça dans le monde. C'est assez petit à l'intérieur, mais il y a beaucoup de choix. Il faut un grand coeur pour gérer une telle librairie."

Tous les livres ici sont en fait gratuits. On peut, par exemple, prendre 2 livres par mois et on n'a pas besoin de les rendre, aussi longtemps que la personne promet de les passer à une autre ensuite. Et bien sûr, il n'y a pas de frais d'entrée ou de cotisation.

Tong Xiaoyan, écolière, a entendu parler de l'endroit par une amie et elle vient souvent à la librairie après l'école.

Tong Xiaoyan

Ecolière

"Je viens souvent ici par moi-même car je peux trouver de nombreux livres intéressants ici. Après avoir lu ce livre, je vais le passer à ma soeur."

3000 livres sont disponibles sur les étagères tous les jours. Depuis son ouverture lors de la fête nationale en 2010, la librairie a donné 40 mille livres. Et le libraire Xu Dawei pense que la librairie pourrait bénéficier à davantage de monde.

Xu Dawei

Libraire

Civilian Mobile Library

"Idéalement, si chacun de ces livres est passé à 10 personnes, nous avons 40 mille lecteurs, et si chaque livre est passé à 100 personnes, nous avons 4 millions de lecteurs. Cela aura un grand impact. Notre devise c'est : "une bonne lecture rend une personne meilleure et une meilleure personne rend un monde meilleur"."

Xu Dawei a commencé comme un étranger sans argent à Beijing, mais il a depuis construit sa propre compagnie publicitaire grâce à son talent et à un travail dur. Bien qu'il ne possède pas de 2ème maison ou de voiture à Beijing, il dépense 500 mille yuans par an dans la librairie.

Comme il nous dit, ce qu'il souhaite c'est propager l'idée de transmettre la connaissance plutôt que de simplement transmettre des livres. Il pense que la majorité de ses lecteurs tiendront leur promesse. Et même pour ceux qui ne passent pas les livres, c'est leur famille qui va en profiter.

En lui demandant quelle est la plus grande difficulté, Xu Dawei nous dit que ce sont les malentendus des gens sur l'objectif de sa mission et ceux qui l'accusent d'essayer de se faire connaître.

Xu Dawei

Libraire

Civilian Mobile Library

"Tous les jours, il y a des gens qui lisent mes livres et qui profitent de cela. C'est un fait, donc je n'ai pas peur des accusations. Et 1 jour, si je deviens célèbre pour la librairie, je pense que cela sera juste, car j'ai fait quelque chose et je pense que le monde a besoin de plus de personnes dynamiques que de penseurs."

Seulement quelques mois après l'ouverture de sa librairie, Xu Dawei a lancé un autre projet, "Book Corner of Hope", avec la mise en place de 66 coins de lecture dans des villages reculés pour les enfants qui n'ont pas accès à la littérature classique. Et il demande aussi au gouvernement d'établir la journée nationale du livre gratuit.

Xu Dawei

Libraire

Civilian Mobile Library

"Je me sens heureux tous les jours. Car le bonheur c'est de donner. C'est partager l'amour et en recevoir. Et c'est faire des choses qui sont merveilleuses et qui ont du sens."

Xu Dawei nous dit que le nom "Civilian Mobile Library" n'est pas enregistré car il souhaite que d'autres librairies semblables ouvrent. Elle est peut-être petite en taille maintenant, mais ce qu'il y a à l'intérieur, l'esprit et l'apprentissage, est assez pour toute une nation.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC