Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 22.04.2012 09h33
Un haut responsable du PCC assiste à la cérémonie d'ouverture d'un institut Confucius au Canada

Li Changchun, un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) actuellement en visite au Canada, a participé jeudi à la cérémonie d'ouverture d'un nouvel institut Confucius à Ottawa, la capitale canadienne.

Aboutissement d'un co-projet de l'Université Carleton du Canada et de l'Université normale de Chine centrale, ce nouvel Institut Confucius (National Capital Confucius Institute) fournira une plate-forme unique pour explorer les relations entre le Canada et la Chine, qui sont actuellement en plein essor.

A son arrivée sur les lieux de la cérémonie, M. Li, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a été chaleureusement accueilli par des Canadiens autochtones qui lui ont présenté des danses traditionnelles.

Avec un accent particulier mis sur la langue et les aspects culturels en vue du développement des relations et des partenariats commerciaux avec la Chine, l'institut Confucius servira de pont entre les cultures. Il offrira des cours et des programmes portant sur l'apprentissage du chinois, ainsi que sur la culture chinoise, les pratiques commerciales et les relations sino-canadiennes.

"Les relations entre deux pays reposent sur l'appréciation mutuelle entre leurs peuples. En fin de compte, l'avancée des relations dépend de la force de l'opinion publique. Nous sommes ravis de voir de plus en plus de jeunes Canadiens venir apprendre le chinois à mesure que les relations entre nos deux pays progressent", a indiqué M. Li.

"La langue sert de courroie de transmission pour les échanges culturels, et j'espère que le nouvel institut Confucius pourra servir de plate-forme intégrée pour la coopération et les échanges culturels à travers l'enseignement de la langue", a-t-il ajouté.

Roseann O'Reilly Runte, présidente de l'Université Carleton, a indiqué que l'institut Confucius aiderait les Canadiens et les Chinois à mieux se comprendre, ce qui sera bénéfique pour les relations bilatérales.

"Si nous voulons être des partenaires économiques et améliorer nos relations commerciales, nous devons être capables de communiquer directement et sans l'assistance d'un interprète", a-t-elle dit.

Lors de la cérémonie, l'Université Carleton, l'Université normale de la Chine centrale, et la Compagnie de média numérique de Wuhan (Wuhan Digital Media Compagny) ont signé un mémorandum d'accord pour développer un produit de média numérique appelé "Pont médiatique numérique Canada-Chine" (ou "Canada-China Digital Media Bridge").

L'idée de ce projet est de proposer une expérience culturelle unique et attrayante sur support numérique qui aidera à promouvoir la langue, la culture numérique et le tourisme dans les deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme