Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 19.06.2012 13h56
Détérioration de la sécurité des journalistes dans les conflits armés

Un représentant du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué lundi que davantage de civils, dont les journalistes, personnels humanitaires et médecins étaient devenus des cibles et étaient attaqués lors des conflits armés.

Un des éléments ayant influencé cette tendance regrettable a été la grande fragmentation des récents conflits caractérisés par des conflits asymétriques et de nouveaux acteurs en plus des acteurs traditionnels, a déclaré Martin Unternahrer, responsable de la communication de la délégation régionale du CICR pour l'Asie de l'est.

Un programme spécial de formation des journalistes à la sécurité a été lancé lundi afin de traiter le problème dans le cadre du Sommet international des médias.

M. Unternahrer a introduit les participants à ce programme de cinq jours à la mise en oeuvre de la loi humanitaire internationale de la CICR et a suggéré aux employeurs des journalistes de leur fournir une formation complète avant de les envoyer couvrir les conflits armés.

"Le CICR apporte son aide particulière quand les journalistes ont des difficultés ou sont en danger", a noté le responsable, ajoutant que les membres des familles et les employeurs des journalistes détenus ou encore les associations de médias des pays des journalistes en danger pouvaient contacter le CICR via sa ligne rouge 24 heures sur 24.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches