Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.07.2012 10h26
Les mots de la Toile entrent au dictionnaire

Une nouvelle édition révisée d'un important dictionnaire chinois est parue dimanche, reflétant les grands changements qui ont touché la langue chinoise ces sept dernières années.

C'est ainsi que de nouveaux mots fréquemment utilisés en ligne, comme « geili » (给力, terrible), « leiren » (雷人, choquant), « zhainan » (宅男, homme d'appartement, excessivement casanier), « zhainü » (宅女, son équivalent féminin), sont entrés dans la 6e édition du Dictionnaire du Chinois Contemporain, dictionnaire de la langue chinoise qui fait autorité et qui constitue une référence pour le chinois standard moderne.

Cette nouvelle édition contient quelque 69 000 entrées, dont des caractères, des mots et des expressions, des phrases idiomatiques et des idiomes. Plus de 3 000 mots et expressions sont des entrées nouvelles.

« Les nouveaux mots que nous avons sélectionnés pour le dictionnaire sont ceux qui sont liés aux phénomènes sociaux lors de ces dernières années. Ce ne sont pas de simples mots, mais des symboles culturels qui reflètent notre société en changement », a déclaré dimanche Yu Dianli, Directeur de Commercial Press, éditeur de l'ouvrage.

« Les nouveaux mots ont été jugés sur des critères de prononciation et d'épellation reconnues et unifiées, une base théorique venant de la linguistique et des circonstances d'utilisation stables ».

C'est sur ces bases que de nombreux mots pourtant utilisés de manière commune, comme « shengnan » ou shengnü » (生男, 生女, un homme ou une femme toujours célibataire bien qu'ayant dépassé l'âge que la société estime convenable pour être marié), n'ont pas été retenus pous la nouvelle édition du dictionnaire.

« Nous avons écarté ces mots parce qu'il est quelque peu malpoli d'étiqueter ce groupe de personnes (avec des mots pareils) », a dit Jiang Lansheng, expert en linguistique à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales et responsable des révisions, dont les propos ont été cités dimanche par la Télévision Centrale Chinoise.

« De plus, ‘tongzhi' (同志), que l'on traduit littéralement par ‘camarade' est un mot qui peut servir aujourd'hui à désigner les homosexuels. Mais nous ne souhaitions pas encourager l'utilisation de ce mot pour des occasions officielles, ce qui fait que nous ne l'avons pas ajouté à la nouvelle édition ».

Certains experts linguistes disent que les critères utilisés sont subjectifs. « Le choix des nouveaux mots est pour l'essentiel le résultat de leur fonction et de leur usage dans la vie de tous les jours. De plus, il s'agit là de langue, pas de mathématiques, aussi aucun standard clair ne peut être utilisé », a dit Li Bing, Professeur en linguistique à la Faculté des Langues Etrangères de l'Université Nankai, à Tianjin.

La nouvelle edition contient aussi de nombreux mots non chinois, comme NBA et PM 2,5, qui désigne des particules d'un diamètre égal ou inférieur à 2,5 microns. « Je pense que nous devons faire attention s'agissant de la promotion de ces mots, car de nombreuses personnes ne les connaissent pas du tout », a t-il dit, ajoutant que les mots utiles pour la communication devraient être adoptés.

Les médias imprimés utilisent de plus en plus d'argot en ligne populaire, comme le mot « geili », a dit Deng Xiaoxia, rédactrice à la Peking University Press.

« Nos publications précédentes, comme les manuels destinés aux étudiants spécialisés en langue chinoise, évitaient systématiquement les mots de la toile », dit-elle. « Mais à présent, puisque le dictionnaire les utilise, nous le ferons aussi à l'avenir ».

Les internautes ont eux des opinions partagées quant à la légitimité de l'entrée dans le dictionnaire de mots inventés en ligne. Li Xiao'ou, âgé de 25 ans, et qui adore naviguer sur la Toile, pense que la nouvelle édition devrait être plus pratique et plus utile pour les lecteurs, en particulier pour les personnes âgées qui, en général, n'utilisent pas internet.

« Ce serait mieux que le comité de révision nous demande notre avis sur la définition des nouveaux mots, parce que c'est nous qui les créons et les utilisons tous les jours », a t-il dit.

En revanche, une jeune femme de 23 ans de Qingdao, dans la Province du Shandong, dont le pseudo en ligne est « Zhuangguniang », dit elle préférer que le dictionnaire ne contienne pas trop de mots de l'internet.

« Ils ne sont utilisés que pour une courte période de temps, et ils ne valent pas la peine d'être inclus dans un dictionnaire ayant une autorité pareille », a t-elle dit.

M. Yu, de la Commercial Press, a cependant souligné que son entreprise tient toujours à collecter les suggestions de ses lecteurs, et qu'elle procède parfois même à des changements mineurs en réponse. La première édition du Dictionnaire du Chinois Contemporain a été publiée en 1978.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire