Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 19.07.2012 13h34
Une marque de renom va courtiser les connaisseurs de luxe
L'actrice Gong Li et Yves Carcelle, président-directeur général de Louis Vuitton, ont posé hier soir à la Maison Louis Vuitton de la Plaza 66 de Shanghai, la première dans la partie continentale de Chine.

La marque internationale Louis Vuitton cherche à séduire les connaisseurs chinois des marques de luxe avec ses sacs et ses chaussures fabriqués sur commande, ainsi qu'avec ses étuis de transport pour les pièces du jeu de mah-jong et ses coffrets sur commande pour les services à thé.

Le week-end a marqué l'ouverture, à la Plaza 66 de Shanghai, du plus grand magasin de la compagnie française en Chine, le troisième plus important marché du luxe dans le monde.

Conçue par l'architecte Peter Marino, la Maison Louis Vuitton est le 16e magasin de ce type de la compagnie dans le monde.

Cet emplacement de quatre étages présente un escalier doré en spirale et un étage privé, sur invitation seulement, où les clientes fortunées peuvent se faire coiffer tout en rêvant du modèle de leurs sacs spéciaux.

« Le concept sur commande est le luxe ultime », a confié à Reuters Yves Carcelle, président-directeur général de Louis Vuitton, pendant une visite du magasin. « C'est la même chose pour l'art. Si l'art vous intéresse, le luxe ultime est de mandater un artiste plutôt que d'acheter une œuvre qui est déjà réalisée »

Le magasin de Shanghai est le seul de la partie continentale à offrir des sacs et des chaussures fabriqués sur commande.

Dans les enquêtes sur les consommateurs chinois, Louis Vuitton se classe habituellement parmi les marques les plus admirées, et l'ouverture de samedi coïncide avec le 20e anniversaire de l'entrée de la marque dans la partie continentale chinoise.

Christopher Zanardi-Landi, vice-président à la direction de la compagnie, a déclaré que c'était le bon moment d'ouvrir une Maison Louis Vuitton à Shanghai parce que la « sophistication des clients d'ici a changé nettement au cours des années ».

« Il y a dix ans, les clients chinois n'étaient pas aussi sophistiqués et si intéressés par une marque. Ils sont maintenant très bien informés. »

M. Zanardi-Landi a reconnu l'importance des clients chinois. « L'achat chinois de Louis Vuitton est encore très animé », a-t-il confié.

Cependant, il a ajouté que la stratégie de la compagnie en Chine n'est pas une stratégie d'expansion. « C'est plus une question de différentiation et d'amélioration des expériences d'achat dans les villes. »

On dit que chaque Maison serait une célébration du style et de l'élégance de la marque, regroupant toute son expérience sous un même toit.

Ce soir, un train, le « Louis Vuitton Express », entrera dans le Bund, et on y présentera un défilé de mode qui inclura la présence de Marc Jacobs, le directeur artistique de la compagnie.

Une exposition rendant hommage à l'âge d'or du voyage en train est en cours jusqu'au 15 août à la Plaza 66.

Les espaces de la Maison Louis Vuitton, conçus comme une galerie, sont consacrés aux marchandises en cuir, au prêt-à-porter pour femmes et pour hommes, aux sacs de voyage, aux montres et aux bijoux, aux chaussures et aux ceintures ainsi qu'à d'autres produits rares et exceptionnels.

Zanardi-Landi a décrit la Maison comme « l'expérience ultime du luxe dans le monde, comme un voyage de découverte. »

« The Appartement », au quatrième étage, est le deuxième dans le monde après celui de Bond Street à Londres.

Accessible sur invitation seulement, c'est l'endroit où les clients pourront concevoir leurs propres sacs.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 18 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne