Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 20.08.2012 11h20
Buenos Aires accueille le Festival du tango

Le tango est dansé partout dans le monde, mais la Mecque de cette danse, sensuelle et élégante, est sans aucun doute Buenos Aires en Argentine. Le Festival de Tango de Buenos Aires et le Mondial de Tango ont lieu en ce moment-même.

Chaque nuit, les airs sensuels du tango remplissent l'air de Buenos Aires. Mais chaque année en août, pendant 2 semaines, la capitale argentine accueille également la plus grande réunion mondiale des amoureux du tango.

Le Festival de Tango de Buenos Aires et le Mondial de Tango ont débuté avec un spectacle interprété par des anciens champions, dont les vainqueurs du salon du tango 2009, les Japonais Hiroshi et Kyoko Yamao.

Hiroshi Yamao, danseur de tango

"Pour moi, le tango est une manière de communiquer. Une bonne culture et à l'intérieur de multiples connections. La communication avec la partenaire, entre nous, avec la musique, avec la piste, avec l'atmosphère. C'est pour tout cela que j'aime cette danse."

Le festival organise une compétition, mais également des classes, des conférences et des concerts. La soirée d'ouverture a présenté un orchestre de jeunes amateurs de tango enthousiastes. Pour sa part, le ministre de la culture estime que le tango définit la ville.

Hernan Lombardi, ministre de la Culture de Buenos Aires

"Nous avons investi beaucoup d'argent, mais nous sommes gagnants avec le tourisme, avec notre culture et cela nous permet de préserver et développer notre identité, l'identité des Argentins et des Portenos, comme on appelle les habitants de Buenos Aires. Notre identité, c'est le tango."

Une identité qui sera offerte en démonstration sur les pistes de danse et les salles de concert de la capitale argentine, pour le plaisir des yeux et des oreilles d'amateurs venus du monde entier.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale