Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 03.09.2012 16h39
Des doutes sur des films coproduits qui envahissent le marché chinois
Les Sacrifiés 2

Les films tels que Les Sacrifiés 2 et Looper seront à l'affiche en septembre, ainsi que Cloud Atlas, Bait et Iron Man 3 en 2013. Tous ces films ont une même caractéristique : ils ont été conjointement tournés par la Chine et les Etats-Unis. Cependant, plusieurs personnes pensent que certains de ces films « coproduits » n'ont pas été vraiment conjointement coproduits et que c'est simplement une stratégie de Hollywood pour absorber de l'argent sur le marché chinois. Récemment, Zhang Pimin, vice-directeur général de l'Administration d'Etat de la radio, du film et de la télévision, a déclaré qu'à l'avenir, la Chine allait examiner strictement l'identification des films coproduits dans l'avenir.

L'examination stricte des films « coproduits » vise à protéger les films domestiques

Il y a quelques jours, Zhang Pimin a particulièrement souligné lors du séminaire du Movie Channel qu'un film importé, avec un acteur et quelques éléments chinois, pouvait se transformer en un film coproduit et entrer sur le marché chinois, en devenant une menace pour les films domestiques chinois. Selon Zhang, l'Administration examinera sérieusement les films « conjointement tournés » selon les réglementations en vigueur. « Un film doit répondre à toutes les normes avant de pouvoir être appelé un film coproduit. » a-t-il ajouté, « On ne peut pas dire qu'un film réalisé avec un petit investissement chinois ou de simples éléments chinois puisse être un film conjointement tourné. »

Selon les règlements, l'investissement chinois d'un film sino-américain doit dépasser un tiers de l'investissement total et il doit y avoir des acteurs chinois jouant des rôles importants et des scènes tournées en Chine.

D'énormes intérêts se cachant derrière les films « coproduits » attirent Hollywood

En 2012, le nombre des films sino-américains a fortement augmenté. Des experts pensent que la floraison de ces films est liée à la prospérité du marché des films chinois. Il y a deux ans, la Chine est devenue le deuxième plus grand marché de films derrière les Etats-Unis, ce qui a étonné Hollywood. Celui-ci accorde depuis une grande attention à l'explosion du marché chinois en investissant beaucoup d'argent et mettant tout en oeuvre pour attirer l'attention du public chinois. L'ajout d'éléments chinois dans les films est une méthode qui favorise cette attention.

A la suite de la mise en place de nouvelles réglementations sur les films importés en 2012, le pourcentage au box-office concernant la partie américaine a augmenté de 13% à 25%. Etant donné que les films coproduits n'occupent pas le quota des films importés, un producteur étranger peut obtenir 43% du revenu d'un film coproduit comme pour un film domestique chinois. De plus, un film coproduit peut également participer au Prix Huabiao qui est réservé aux films domestiques chinois. L'impôt sur son revenu n'est que de 10% alors que pour les films importés, une taxe des douanes doit être payée.

Les films coproduits doivent à la fois s'appuyer sur la Chine et les pays étrangers

Actuellement, la production de films en Chine ne peut pas encore correspondre à celle d' Hollywood. Tourner des films conjointement avec les producteurs hollywoodiens peuvent aider l'industrie cinématographique chinoise à sde perfectionner et apprendre du système complet de la production hollywoodienne. Cependant, tout cela doit être réalisé dans l'objectif de montrer les cultures traditionnelles chinoises et de former une valeur dominante.

L'industrie cinématographique chinoise souhaite apporter la connaissance de la culture et des valeurs chinoises à travers le monde, ce grâce à la réalisation de films en collaboration avec d'autres pays autour d'une histoire chinoise. Pourtant, ce qui est curieux, les films coproduits à l'américaine n'ont quasiment rien à voir avec la Chine et qu'un film coproduit à la chinoise a beaucoup de mal à être reconnu dans le monde, notamment sur le marché américain.

Des experts estiment qu'une percée doit être faite dans l'écriture du script afin d'obtenir une situation gagnant-gagnant dans le tournage de films coproduits. Zhang Xun, directeur général de la China Film Co-production Corporation pense que les scénaristes chinois ont une vision moins internationale et qu'il est difficile pour eux d'écrire un script qui est à même de s'adapter au tournage d'un film coproduit tout en montrant des éléments de la culture chinoise. Par conséquent, utiliser un script écrit conjointement par les deux parties pourrait combiner l'histoire et le tournage de film d'une manière plus organique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?