Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 05.09.2012 16h10
Le buzz d'un groupe nord-coréen sur les réseaux sociaux chinois

Récemment, un clip vidéo d'un groupe féminin nord-coréen circulent sur les réseaux sociaux chinois. Ce groupe est en fait composé de cinq chanteuses principales de l'Orchestre de Moranbong (la Colline de Pivoine). Dans la vidéo intitulée "Etudions", ces cinq jeunes belles nord-coréennes, en mini-jupe bling-bling, nous chantent « Etudions, étudions pour la Patrie ! ». Ce qui a changé l'impression de beaucoup d'internautes chinois sur la Corée du Nord. Beaucoup d'entre eux comparent ce groupe à Girl's Generation, un groupe de pop sud-coréen composé également de jeunes femmes.

Selon les informations des médias nord-coréens, le dirigeant Kim Jong-un nourrit de « grands projets » pour une révolution culturelle et artistique. C'est ainsi qu'il a lui-même fondé l'Orchestre de Moranbong, qui « correspond aux nouvelles évolutions du nouveau siècle ». En juillet 2012, Kim Jong-un a participé au premier spectacle de l'Orchestre nouvellement fondé.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-un, la Corée du Nord s'efforce de suivre son époque et entame des pas d'ouverture, surtout des le domaine de la culture et du divertissement.

Cependant, l'ouverture ne peut pas être s'accomplir du jour au lendemain. Bien que ce groupe soit fondé par le dirigeant nord-coréen en personne et considéré comme Girl's Generation de la Corée du Nord, il n'est pas du même niveau que les groupes féminins du sud. La vidéo publiée nous présente une chanson dont les paroles ne sont que la langue de bois à la nord-coréenne, une musique démodée, une danse sans créativité et une expression faciale figée des chanteuses. Un spectacle qui a encore du mal à trouver sa place entre la modernité et une Corée du Nord qui essaie de rattraper le vent de l'époque. Le pays a encore un long chemin à parcourir avant de s'ouvrir au monde.

[1] [2] [3] [4] [5]






News we recommend
Les 10 plus célèbres en-cas de Pékin Paris et les Parisiens sous l'objectif d'un photographe français   En 2050, les étrangers seront-ils des travailleurs migrants en Chine ?
Mao et le mystérieux banquet d'Etat chinois   Une cérémonie de mariage chinois à l'ancienne Le J-10, chasseur chinois de troisieme génération
La soeur de la Joconde au Louvre Une bande dessinée pour témoigner de la croissance d'un enfant Les « morts » anormales des ponts en Chine


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?