Flash :

Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016 L'insertion socioprofessionnelle des sourds-muets est un véritable défi en Guinée Le brise-glace chinois Xuelong achève son expédition en Arctique La police chinoise se dote d'une adresse électronique pour recevoir des informations sur les suspects en fuite Côte d'Ivoire : les autorités préfectorales impliquées dans la lutte contre le travail des enfants Création à Rabat du Réseau des établissements d'enseignement vétérinaire de la Méditerranée La Chine peut jouer un rôle plus grand pour la sécurité alimentaire(FAO) La situation de sécurité publique reste difficile pour les habitants d'Afrique du Sud : enquête Le ministère chinois de la Défense nationale confirme la patrouille de navires de la marine dans les eaux des îles Diaoyu Togo/Afrique de l'ouest : Les étudiants en médecine évaluent les stratégies pour l'atteinte des OMD Un séisme de magnitude 6,0 secoue les îles Salomon

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Culture

Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité

Mise à jour 28.09.2012 15h27

Le Gouvernement chinois cherche à préserver les dialectes avant qu'ils ne disparaissent.

Selon un haut fonctionnaire, les autorités de l'éducation vont en effet procéder à une compilation d'une base de données sur les dialectes et langues des différentes régions et des différents groupes ethniques à travers le pays pour préserver ces idiomes avant qu'ils ne disparaissent.

Du fait du développement économique et social rapide de la Chine, le mandarin standard, ou putonghua (普通话), est devenu de plus en plus populaire dans le pays. Il a même remplacé certains dialectes locaux, en particulier dans les zones urbaines et développées, a dit Zhang Haoming, Directeur du Département de gestion des informations sur les langues, qui relève du Ministère de l'Éducation.

En 2011, 70% des gens en Chine savaient parler et lire le mandarin standard, contre 51% en 2000, selon le Gouvernement.

M. Zhang estime que la popularité du mandarin est inévitable parce qu'il est devenu un outil important pour la communication quotidienne et les échanges économiques entre les gens de différentes régions. « S'agissant des particuliers, ils peuvent sentir que leur auto-développement est limité s'ils ne parlent pas le mandarin », a-t-il dit.

M. Zhang a dit que dans le même temps, certains dialectes qui existaient depuis longtemps dans certaines régions et qui avaient une signification historique et culturelle sont en train de disparaître.

« C'est pourquoi nous avons lancé un projet national visant à enregistrer les dialectes et, finalement, à compiler une base de données sur les dialectes de la Chine », a dit M. Zhang lors d'un entretien avec le China Daily.

Des parties importantes de la base de données sont constituées par les ressources linguistiques et une collection vocale complète, qui a été lancée en 2008. Jusqu'à présent, des projets pilotes ont été menés dans les provinces du Jiangsu et du Liaoning, dans les municipalités de Shanghai et de Beijing, et dans la Région Autonome Zhuang du Guangxi, selon le Ministère.

Exemple récent de ce projet qui a attiré beaucoup d'attention de la part des médias, ce qui s'est passé à Dalian, dans la Province du Liaoning, où le gouvernement local a choisi ce mois-ci neuf habitants en tant que représentants du dialecte de Dalian. Après une formation, ils procéderont à un enregistrement de la prononciation orale de 1 000 caractères, 1 200 mots et de quelques phrases couramment utilisés dans le dialecte de Dalian.

« C'est la première étape de la protection des dialectes. Nous prévoyons de terminer l'enregistrement des dialectes à travers le pays d'ici cinq à dix ans, et dès à présent nous allons commencer par certains gouvernements au niveau des villes et des provinces, qui sont plus actifs dans la participation à ce projet », a dit M. Zhang.

En ce qui concerne le développement d'autres utilisations des enregistrements au-delà du niveau de matériel académique, M. Zhang a dit qu'il n'y a pour l'heure aucun plan d'ensemble. « A ce jour, il est encore difficile de donner un calendrier précis pour l'ensemble du projet parce que la situation varie d'une région à l'autre ».

« Par exemple, les dialectes locaux sont toujours très populaires dans des régions comme le Sichuan, Chongqing et le Shaanxi, de sorte qu'il n'est pas nécessaire de protéger tous les dialectes aussi rapidement ».

« En revanche, dans certaines autres régions où la langue locale est en train de disparaître, la protection a été retardée à plusieurs reprises en raison du manque de fonds pour les projets de protection des langues », a-t-il dit.

La Chine compte environ 130 différentes langues locales et de nombreux accents et dialectes. Il n'existe pas de statistiques officielles sur le nombre de langues qui disparaissent, mais M. Zhang a cependant donné quelques exemples.

Un exemple est la langue She, qui était autrefois parlée par 50 000 personnes du groupe ethnique She. Cependant, du fait de la dispersion des She dans les provinces du Fujian, du Zhejiang, du Guangdong et du Jiangxi, cette langue a été progressivement remplacée par d'autres langues régionales qui sont plus largement utilisées, comme le cantonais.

Cependant, selon M. Zhang, la promotion du mandarin demeure toujours la priorité. « Nous continuerons à promouvoir le mandarin. Dans le même temps, nous allons aussi utiliser les technologies modernes pour protéger les langues en voie de disparition, et ainsi protéger la signification culturelle qui se trouve derrière ces langues », a-t-il dit.

Jusqu'à aujourd'hui, l'Institut de Recherche sur les Langues a déjà publié un certain nombre de dictionnaires dialectaux, comme des dictionnaires de dialectes de Shanghai, Harbin et Guangzhou.

News we recommend

La légende des sirènes du Silver Springs Park Un Popeye le Marin à l'égyptienne avec des bras de 79 cm de circonférence…   Des photos dénudées de Kate: pourquoi la presse française est-elle allée aussi loin ?
Kate Middleton est-elle enceinte ?   Fonte record de la banquise de la Mer Arctique Le kung-fu chinois : mythe ou numéro d' hypnose ?
Polémiques autour d'Airbus A380 : « Super Jumbo » mal acclimaté en Chine Une vie d'ermite Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan»



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales