Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 29.11.2007 13h52
Ouverture en Chine de la première « banque céréalière » à prix affichés

L'achat du riz en présentant un « ticket céréalier » a disparu de la vie des Chinois il y a déjà plus de deux décennies et voilà que les tickets de céréales distribués par un nouveau type de « banque céréalière » sont bien accueillis par la population rurale de la ville de Taicang, de la Province du Jiangsu, en Chine de l'Est.

Il suffit aux familles paysannes de déposer le paddy qu'ils ont récolté l'année même dans les entrepôts de la « banque céréalière » pour que le personnel de la banque remplissent, en tenant compte du taux céréalier (combien de riz pourrait sortir d'un kilo de paddy) de la même année et le convertissant en quantité de riz, un livret de dépôt, lequel est remis séance tenante au déposant. Par la suite, la famille paysanne concernée peut en cas de besoin se rendre à tout moment à la « banque céréalière » pour recueillir d'après son livret ou bien du grain brut ou bien du riz décortiqué dont la quantité est calculée d'après le taux de conversion fixé.

Cette banque céréalière à prix officiels affichés qui porte le nom de « Banque céréalière Yiyu » fonctionne depuis une année et son Directeur général Zhou Yuanxun a déclaré récemment que sa banque fournit toutes sortes de facilités aux déposants qui peuvent récupérer sans aucun problème tout ce qu'ils ont déposé. Par exemple le paddy ou les grains déposés dans la « banque céréalière » par les parents qui travaillent la terre à la campagne pourront être récupéré en riz par leurs enfants qui travaillent ou étudient en ville en présentant le ticket de riz établi par la banque.

Ce type de « banque céréalière » qui profite aux paysans qui pourront déposer et récupérer à tout moment se développe tout doucement au Jiangsu. Le Directeur général du Bureau des céréales de la Province du Jiangsu Wang Yuanhui a indiqué dernièrement que la « banque céréalière » non seulement procure toutes sortes de facilités aux campagnards, mais en plus diminue leurs pertes et améliore leur condition environnementale de vie et permet aux établissements d'achat et de vente de céréales de restreindre les dépenses inutile et à l'Etat d'économiser une grande quantité de céréales. C'est pourquoi on peut dire qu'elle profite en même temps aux paysans, aux entreprises et à l'Etat.

On compte actuellement à Taicang quatre banques céréalières qui disposent au total de plus de deux mille déposants et qui stockent quelques 1,6 millions de kilogrammes de céréales. Les autorités gouvernementales de Taicang ont décidé de propager peu à peu ce type de « banque » dans les 25 villages pilotes de la nouvelle campagne socialiste chinoise et de faire des efforts pour que d'ici trois ans les « banques céréalières » couvrent la totalité des régions rurales dépendant de Taicang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Chine: croissance légère de la production des céréales d'été prévue cette année

 Les prix de la plupart des céréales chinoises ont augmenté en juin

 La production céréalière chinoise atteindrait 455 millions de tonnes cette année
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.