Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 07.01.2009 10h19
La Chine est le seul pays à connaître la croissance de l'activité M&A en Asie

L'activité M&A (fusions et acquisitions) en Chine est restée assez stable en 2008 malgré la crise financière mondiale, ce qui a fait de la Chine le pays le plus performant d'Asie, selon les informations de la société Thomson Reuters.

L'activité M&A dans le pays avait atteint un pic sans précédent de 159,6 milliards de dollars de transactions l'année dernière, 44% de plus qu'en 2007, comparé à la baisse annuelle de 11,1% pour l'Asie, excepté le Japon, a mentionné Thomson Reuters dans un rapport.

"La Chine était le seul pays de la région à connaître la croissance dans cet environnement tumultueux, et c'est aussi le pays le plus ciblé en Asie avec 26,9% des parts de marché", souligne le rapport.

"La meilleure performance du marché est principalement due au fait que l'impact économique du crunch qui a commencé aux Etats-Unis a été retardé lorsqu'il a touché les activités de transaction nationales, et les Jeux Olympiques de Beijing en août ont permis de renforcer l'atmosphère économique", a annoncé Xie Tao, partenaire de transaction de PricewaterhouseCoopers (PwC), cabinet d'investissements, basé à Beijing.

M.Xie a ajouté que contrairement à d'autres marchés, les entreprises chinoises ne sont pas en manque de liquidités, ce qui est crucial pour l'activité M&A.

La plus importante transaction de l'année, ce fût l'acquisition des parts d'Alcoa par Aluminium Corp of China à Rio Tinto pour 14,3 milliards de dollars singapouriens par le biais de leur joint-venture Shining Prospect Pte Ltd fondée à Singapour.

L'activité intérieure du pays a affiché une croissance annuelle de 34,2%, et a fait de la Chine le paradis mondial pour l'investissement. L'activité M&A étrangère a connu une croissance de 51,1% il y a un an avec 78,4 milliards de dollars de transactions en 2008.

"Les mesures protectionnistes visant à mettre des barrières pour des fusions et des acquisitions internationales ont été réduites en partie lors de l'effondrement économique, qui a aidé à stimuler les transactions internationales M&A pour les entreprises chinoises", a annoncé Xu Wenfei, analyste pour une compagnie de recherche d'investissement et de consultation China Venture, qui se trouve à Beijing.

Toutefois, les transactions ont sans surprise regagné du terrain dans la seconde moitié de l'année lorsqu'en septembre sont survenus les plus grands problèmes financiers.

Avec 543 transactions annoncées entre juillet et novembre, l'activité économique des M&A nationales aurait sérieusement baissé de 47% par rapport à la même période en 2007, bien qu'elle ait succédé à une forte croissance au premier semestre pour atteindre 920 transactions annoncées, mentionne le rapport de PwC.

"Les niveaux d'activité ont chuté d'une façon spectaculaire au cours du deuxième semestre, essentiellement en raison des mesures de réglementation pour refroidir l'économie au début de 2008 dans le contexte des retombées de la crise économique mondiale, et un écart de valeur découlant de la mauvaise volonté des vendeurs nationaux pour répondre aux offres plus faibles des acheteurs a également contribué à la baisse ", a souligné M.Xie.

En ce qui concerne l'année 2009, M.Xie prédit que l'ensemble des activités M&A en Chine sera ralenti dans la première moitié de l'année, mais reprendra dans la deuxième moitié de l'année alors qu'il y aura un alignement attendu des prix.

"Nous espérons que l'activité M&A nationale va récupérer plus rapidement que dans les autres pays du monde, principalement en raison d'un plan d'aide de 4 trillions de yuans, et les organismes de régulation, qui ont de la marge pour pouvoir baisser les taux d'intérêt. Les transactions boursières entre particuliers seraient les premiers à récupérer», a annoncé Christopher Chan, partenaire des transactions de PwC.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.