Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 25.03.2009 08h43
La Chine interdit le commerce spéculatif de produits financiers dérivés par les entreprises d'Etat

La Commission de Contrôle et de Gestion des biens publics du Conseil des Affaires d'Etat (China's State-owed Assets Supervision and Administration Commission, SASAC) a renforcé mardi les règles d'utilisation de produits financiers dérivés par les entreprises d'Etat.

Dans une déclaration, le SASAC a indiqué que la faible conscience du risque de certaines entreprises d'Etat présentait un danger majeur pour la sécurité des biens publics.

Les entreprises d'Etat doivent utiliser prudemment les produits financiers dérivés et suivre strictement les règles de réserve à terme. Le commerce spéculatif des produits financiers dérivés est interdit, selon la déclaration.

Certaines entreprises d'Etat centrales ont annoncé des pertes énormes suite au commerce des produits financiers dérivés, depuis l'année dernière à cause de la crise financière.

Trois compagnies aériennes -- Air China, Shanghai Airlines et China Eastern -- avaient perdu un total de 13,17 milliards de yuans (1,94 milliard de dollars) à la fin de janvier sur des contrats de réserve à terme de carburant d'aviation.

Toute activité sur les produits dérivés doivent être approuvées par les conseils d'administration des entreprises d'Etat, et les commerces doivent être supervisés par un département spécifique. Les entreprises doivent correctement informer le SASAC de ces activités, selon la même source. Les entreprises les plus endettées ayant de grande perte économique et des mauvais flux de trésorerie, ne doivent pas participer à ce genre d'activités.

Le SASAC a annoncé que quelques entreprises, qui ne comprennent pas le risques et la complexité du commerce des produits financiers dérivés et du ratio d'endettement, s'étaient engagées dans la spéculation. Cela a provoqué d'importantes pertes et a mis en grand danger l'opération de l'entreprise et la sécurité des biens publics, ce qui a eu un mauvais impact, selon le SASAC.

Le SASAC a appelé toutes les entreprises d'Etat à réviser leurs activités concernées.

Il a également déclaré que les entreprises d'Etat centrales devaient choisir les produits financiers concernant leurs commerces principaux, ne pas dépasser les limites de leurs commerces et ne pas participer pas aux affaires trop compliquées de tarification.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les entreprises françaises veulent profiter des opportunités offertes par le plan de relance chinois
 Les bourses chinoises en hausse de 0,56% mardi
 Le profit de la BOC a augmenté de 14,42% en 2008
 Le ministère chinois des Finances émettra pour la première fois des bons de gouvernements locaux le 30 mars
 La Chine met en garde contre le travail dans les pays "en déclin" d'Europe orientale
 Des unités multiples diesel de fabrication chinoise exportés en Afrique pour la première fois
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.