Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 25.03.2009 15h50
Prochaine visite conjointe en Chine de dix importantes entreprises françaises

Le milieu français de l'industrie et du commerce, qui a été laissé à côté à deux fois par les délégations chinoises d'achats et d'investissements en Europe, a décidé de prendre l'initiative de faire une sortie.

Le 12 mars au petit matin, Wang Jianyu, Secrétaire général du Comité France-Chine, a révélé à un correspondant de Southcn.COM que son comité prévoit d'organiser une délégation française dirigée par l'ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin et composée des dirigeants de dix grandes entreprises françaises, laquelle participera au séminaire sino-français sur l'économie qui se tiendra du 8 au 9 avril prochain à Beijing.

"Nous avons invité le gouvernement chinois et les principales entreprises chinoises à participer au séminaire et notre souhait c'est que les deux parties puissent entamer des discussions et rétablir les relations de partenariat entre la Chine et la France.", a dit Wang Jianyu qui a insisté explicitement que ce sera le principal but de la visite en Chine de la délégation.

Près de dix grands et importants organismes et entreprises accompagneront la délégation dans sa visite en Chine, y compris Schneider, GDF Suez, Alcatel-Lucent, Veolia Environnement, Total, Air Liquide, Paris Europlace, EADS et autres.

Néanmoins, il reste beaucoup de chose à faire pour réparer et rétablir les relations sino-françaises gravement détériorées, car c'est une mission difficile et il y a un long chemin à parcourir.

Hélène Le Bail, chercheuse au Département d'Asie de l'Institut français des Relations internationales, a indiqué : "Dans le programme diplomatique du gouvernement de Sarkozy, les relations avec les Etats-Unis, les relations avec les pays méditerranéens et les relations interne de l'Union européenne viennent en tête. Comparé avec l'époque chiraquienne, l'intérêt gouvernemental accordé aux relations franco-chinoises a sensiblement diminué."

Le 8 mars, le Vice Ministre chinois des Affaires étrangères Wang Guangya a déclaré qu'en cas où la partie française désire vraiment une rencontre entre les dirigeants des deux pays, elle doit alors prendre sérieusement et effectivement, avant la tenue du sommet concerné, des mesures en vue de dissiper et d'enlever le principal obstacle qui a occasionné la détérioration des relations entre les deux pays. Le Ministère français des relations extérieures a déclaré en réponse le 10 mars que la France accorde une grande importance aux relations de partenariat stratégique franco-chinoises et désire maintenir avec la Chine des relations "stables et détendues".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Prochaines visites en Chine d'anciens présidents français
 La question du Tibet n'est aucunement le nœud du problème sino-français
 Les internautes chinois réfléchissent sur leurs sentiments vis à vis de la France
 Le Tibet est une affaire intérieure de la Chine
 En espérant le rétablissement des relations sino-françaises (Quotidien du Peuple, page 03)
 Quel signal a envoyé le « messager » français en visite en Chine ?
 La visite en Chine de la délégation française vise à améliorer les relations bilatérales
 J.P. Raffarin : le Président Sarkozy désire entamer un dialogue avec les dirigeants chinois
 « Je suis un vrai ami de la Chine », déclare M. Jean Pierre Raffarin
 La bonne volonté manifestée par la partie française, est-ce une reconnaissance de son erreur ou un jeu de la même vieille astuce ?
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.