Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 09.04.2009 10h06
Une délégation d'hommes d'affaires formée pour une mission d'achat en France

Quelques jours après que Beijing et Paris ont mis fin au différend sur le Tibet, la Chine a décidé d'envoyer une délégation d'hommes d'affaires en France.

L'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a fait cette annonce en marge du 15ème Forum économique Chine-France qui a eu lieu le 8 avril à Beijing.

"Le ministre chinois du Commerce Chen Deming m'a dit juste que la Chine envisage de l'organiser", a-t-il déclaré aux journalistes sans élaborer.

La coopération économique entre la France et la Chine a connu des problèmes après que le président français Nicolas Sarkozy a rencontré le Dalaï-lama en décembre dernier.

Le 1e avril, la Chine et la France ont publié ensemble une déclaration qui stipule que la France reconnaît pleinement l'importance et la sensibilité de la question du Tibet "et qu'elle refuse de soutenir toute forme d'indépendance du Tibet.

"Nous sommes sortis de l'incompréhension mutuelle de 2008 et entrés dans une nouvelle phase", a dit M.Raffarin. "La France souhaite que la Chine sache que nous savons plus sur les Chinois et plus sur le passé du Tibet maintenant."

En l'absence de ces facteurs politiques, la Chine et la France sont prêtes à mettre leurs relations sur une bonne voie, a dit M.Raffarin. "Cette fois, la délégation chinoise se rendra en France et en France uniquement."

Pour la France, ce qui compte vraiment maintenant "ce n'est pas de savoir combien de nouveaux produits achète la Chine, с'est de maintenir avec elle une coopération amicale à long terme", a-t-il dit.

Paris va envoyer des hauts fonctionnaires français à Beijing dans les prochaines semaines, a annoncé M.Raffarin.

Les grands noms de la politique française, avec notamment le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer, l'ancien président Jacques Chirac, la ministre des finances Christine Lagarde et la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi Anne-Marie Idrac vont visiter la Chine bientôt.

En même temps, Paris "attend avec impatience" la visite du président chinois Hu Jintao, qui va très probablement venir cette année, a dit M.Raffarin.

Le président Sarkozy a invité le président Hu à visiter son pays au cours de sa tournée olympique à Beijing l'été dernier.

M.Raffarin dirige une délégation de plus de 40 industriels français à Beijing, qui ont tous des projets d'investissement de longue durée dans le pays.

Ils ont déjà rencontré certains fonctionnaires chinois, notamment le vice-premier ministre Li Keqiang.

Près de 1 900 entreprises françaises ont investi en Chine en créant 250 000 emplois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.