Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 13.04.2009 14h00
Les agents immobiliers américains intéressés par de riches chinois

Près de 20 compagnies immobilières et des compagnies d'investissement sont pour la première fois venues à Beijing vendredi 10 avril pour présenter leurs projets immobiliers aux personnes les plus aisées de la Chine.

Il s'agit d'une première délégation de vente de la propriété immobilière américaine en Chine, suite à la visite d'une délégation d'achat chinoise aux Etats-Unis en mars.

"La Chine, qui a une croissance économique rapide et connaît une émergence d'un groupe de personnes aisées devient désormais un marché que nous ne pouvons pas nous permettre de manquer", a déclaré Rob Emerick, chef de la délégation américaine.

Selon le rapport de Boston Consulting Group, la Chine serait le cinquième pays du monde d'après le nombre de millionnaires en 2008. Ils étaient 391 000, 20% de plus par rapport à l'année précédente.

M.Lin, originaire de Tianjin, dans la quarantaine, est l'un de ces millionnaires à la recherche des opportunités d'achat. "Mon premier choix, c'est un appartement ou un penthouse à Los Angeles où j'ai quelques amis", a-t-il déclaré. Par ailleurs, "dans une telle conjoncture économique, il faut trouver un endroit pour placer votre argent", a dit M.Lin, qui dirige une entreprise dans la province du Shanxi.

Thomas Cervone de la compagnie immobilière MOSAIC a déclaré: "Nous sommes très près du fond, et le dollar affaibli rend les acquisitions plus faciles pour le client chinois."

Selon M.Cervone, le rendement annuel brut de la trésorerie devrait atteindre 7,6%, l'appréciation étant d'environ 5% dans les trois à cinq ans.

Les experts disent qu'il n'y a pas de contraintes juridiques pour les Chinois puissent acheter la propriété immobilière aux Etats-Unis, mais un séjour prolongé sans la carte verte en cours de validité n'est toujours pas possible.

"Même si vous êtes propriétaire d'un appartement aux Etats-Unis, vous aurez toujours besoin d'un visa de tourisme ou d'un permis de séjour de courte durée ou de la carte verte pour un séjour de longue durée", a déclaré Yin Guohua, avocat spécialisé dans le secteur de l'immobilier.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.