Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.05.2009 10h27
Starbucks s'embarque sur le bateau-dragon des zongzi

Lorsque les compagnies étrangères se sont implantées en Chine, elles pensaient pouvoir faire fortune en vendant à chaque Chinois, ne serait-ce qu'un, de leurs produits ou plats soi-disant exotiques. Elles n'avaient peut-être pas tout à fait tort, mais le business model a aujourd'hui changé.

Dorénavant, ces entreprises essaient de vendre au Chinois les spécialités les plus chinoises, en vue de faire des profits. Vous pouvez bien dire que c'est à cause de la crise financière internationale, si ça vous chante.

Aujourd'hui, on peut donc voir Starbucks vendre des zongzi (des boules de riz gluant enveloppées dans des feuilles de roseau), une spécialité que l'on déguste lors du festival des bateaux-dragons, qui tombe cette année le 28 mai.

Les zongzi trouvent leurs origines dans le folklore local. Le poète Qu Yuan, de l'ancien royaume de Chu (durant la période des royaumes combattants), se suicida en se jetant dans la rivière le 5e jour du 5e mois après que les Qin eurent conquis la capitale des Chu. Les admirateurs du poète jetèrent du riz écrasé dans la rivière et pagayèrent sur leurs bateaux pour empêcher que les poissons ne se nourrissent de son cadavre. Ceci donna naissance aux zongzi ainsi qu'au festival.

Starbucks a commencé à vendre ces dumplings, sobrement appelés « les douceurs », depuis la mi-avril. Cet essai a commencé dans la région du delta du Yangtsé, comprenant la ville de Shanghai et les provinces du Zhejiang et du Jiangsu. C'est en effet dans cette région que Starbucks possède le plus grand nombre de succursales en Chine.

Caren Li, responsable des relations publiques de Starbucks en Chine, a déclaré hier que ces dumplings avaient atteint les objectifs de vente et avaient été appréciés des clients à la recherche de nouveautés. Les zongzi vendus à Starbucks sont néanmoins assez chers, atteignant 12 yuans pour une boulette de riz de 45 grammes alors que le prix n'est que de 3,5 à 4 yuans dans un supermarché pour un zongzi de 150 grammes.

La chaine américaine s'attend tout de même à en écouler entre 20 000 et 30 000 boites, d'une valeur de 98 yuans chacune, engrangeant ainsi un revenu compris entre 1,96 et 2,94 millions de yuans.

Starbucks n'en est pas à sa première tentative de vendre des produits chinois. En septembre de l'année dernière, la firme avait essayé de vendre des crêpes cantonaises dans la province du Guangdong, entre 8 et 12 yuans pièce.

En janvier, Starbucks a commencé à proposer du café cultivé « au sud des nuages », c'est-à-dire dans la province du Yunnan.

Et cette année, durant la fête du printemps, la firme offrait un mélange de café et de thé. Le thé reste en effet la boisson préférée des Chinois.

Depuis son entrée sur le marché, Starbucks s'efforce de proposer des produits au goût des Chinois, mais elle n'est pas la seule compagnie de restauration à s'essayer à ce genre de tactique pour attirer plus de clients.

La récession aux États-Unis a incité une autre chaine de restauration (rapide), KFC, à vendre des youtiao (beignets frits), un plat traditionnel pour le petit déjeuner chinois. Peu avant, KFC avait tenté de vendre des rouleaux au poulet et du congee de citrouille « saveur pékinoise ».

Cette année, McDonald's se concentre sur une stratégie précise : offrir un petit déjeuner chinois « nourrissant et délicieux », explique Liu Xiaolin, responsable de la communication de la firme à Beijing. La Chine reste « le marché le plus dynamique au monde ainsi que le plus séduisant pour les chaines de restauration étrangères ».

Ces compagnies ont également prévu d'accroître leurs opérations en Chine. Starbucks a ouvert sa première succursale chinoise en 1999, et en seulement 10 ans, elle a ouvert plus de 350 échoppes dans 26 villes différentes. Rien que l'année dernière, et en dépit de la crise financière, Starbucks a ouvert 40 succursales supplémentaires.

KFC et McDonald's ont également annoncé des plans d'expansions ambitieux sur le territoire chinois.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?