Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.08.2009 14h35
La société américaine CCI reconnaît qu'elle a corrompu des chefs d'entreprises de 36 pays

Suite à Avery Dennison Corporation qui admet qu'il a versé des pots-de-vin à des fonctionnaires chinois afin de pouvoir obtenir des contrats de commande auprès de certaines entreprises publiques chinoises, le Département américain de la Justice a publié le 31 juillet dernier un document qui dit que la société américaine de fabrication de vannes de commande Control Components Inc. (CCI) avoue qu'elle durant la période allant de 2003 à 2007, elle a offert des dessous-de-table d'un montant de près de 4,9 millions de dollars US à des cadres supérieurs de neuf entreprises publiques de plusieurs pays, y compris six entreprises chinoises, dont Jiangsu Nuclear Power Co., Ltd, Guohua Electric Power, China Petroleum Material & Equipment Corporation (CPMEC), China national Petroleum Corporation (CNPC), Dongfang Electric Corporation Limited et China national Offshore Oil Corporation (CNOOC), ainsi que Korea Hydro & Nuclear Power Co. de la Corée du Sud, Petronas de la Malaisie et United Arab Emirates National Oil Company des Emirats Arabes Unis.

Ledit document, qui porte le numéro 09-754, montre que la Société CCI dont le siège est en Californie reconnaît qu'elle a enfreint les deux actes de loi « Foreign Corrupt Practices Act » et « The travel Act » en pratiquant durant près d'une décennie la corruption à l'encontre de fonctionnaires et de chefs d'entreprises de trente-six pays. Le FBI (Federal Bureau of Investigation) (en français : Bureau fédéral d'investigation), qui est sous la tutelle du Département de la Justice des Etats-Unis, s'occupe actuellement de l'affaire et mène des enquêtes sur elle.

Chronique scandaleuse de la pratique de corruption en Chine de certaines entreprises étrangères.

* En août 2009, la Société américaine Avery Dennison Corporation, géant mondial de la fabrication des produits auto-adhésifs (comme des étiquettes autocollantes), du matériel de bureau et divers produits en papier ainsi que du matériel de marquage pour la grande distribution, avoue que de 2002 à 2005, le département de membranes réflecteurs de sécurité de sa société Ltd en Chine a versé des pots-de-vin d'un montant de 30.000 dollars US à des fonctionnaires locaux chinois pour pouvoir obtenir un contrat de commande auprès d'une entreprise publique.

* De 2003 à 2007, Siemens a payé une somme totale de 23,40 millions de dollars US pour corrompre des responsables de cinq hôpitaux publics chinois, en même temps, il a offert des pots-de-vin à d'autres fonctionnaires locaux. Finalement après que le pot aux roses a été découvert, cette société allemande s'est vue infligée une sanction pécuniaire de 1,3 milliard de dollars US.

* En mai 2005, la Société américaine Diagnostic Products (DPC), le plus grand fabricant du monde d'équipements de diagnostic, reconnaît que sa filiale à Tianjin a pratiqué, durant les onze ans allant de 1991 à 2002, la corruption en payant des pots-de-vin d'un montant en espèces de 1.623.000 dollars US à des médecins de plusieurs hôpitaux publics chinois pour que ces hôpitaux achètent des produits DPC.

* En avril 2004, l'éclatement au grand jour de l'affaire de corruption perpétrée par la grande entreprise américaine de télécommunication Lucent a bouleversé profondément les gens du milieu. On a appris que pour obtenir des contrats, Lucent a dépensé une dizaine de millions de dollars US pour organiser des voyages touristiques à Hawaii et à Las Vegas à l'intention de près d'un millier de fonctionnaires d'Etat chinois et de cadres supérieurs d'entreprises chinoises de télécommunication.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?