100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.09.2009 10h30
Pneus : Le protectionnisme ne paie pas

Le Président Obama a donc pris la décision d'augmenter les droits douaniers sur l'ensemble des produits pneumatiques liés aux voitures et camionnettes. Les consommateurs américains vont donc être contraint de débourser davantage dans une gamme limitée. Il est également à craindre que certains automobilistes soient plus réticents à changer leurs pneus, au mépris de la sécurité routière.

Le conflit du pneu a été porté à son paroxysme par un syndicat de métallurgistes plus tôt cette année. La Commission Américaine pour le Commerce Internationale a cédé aux pressions de ce syndicat et contraint le président Obama à imposer des droits de douanes spectaculaire sur les pneumatiques chinois dès le 26 septembre prochain. M. Obama, qui s'était pourtant engagé à soutenir le libre-échange, a donc cédé, selon ses détracteurs, aux groupes de pression.

Philip Levy

Chercheur, American Enterprise Institute

"Il y a deux groupes : l'un, plus protectionniste, défendant les intérêts d'une corporation et l'autre, plus ouvert au commerce, plus internationaliste. Tous pensent que le Président Obama les défend. La décision a été prise, il n'aurait pas dû imposer ces mesures, mais il a subi beaucoup de pression autour de lui."

Les requêtes relatives à des biais de concurrence sont en général émis par des fabricants, mais celle-ci émane d'un syndicat professionnel. Les fabricants de pneus eux-même s'opposent à cette décision et leur position rend difficilement explicable la décision de Barack Obama, déterminé à défendre un secteur qui ne lui a rien demandé.

Selon certains observateurs, l'administration a mal évalué les conséquence d'une telle décision. Même si les mesures sont appliquées, rien n'indique que la production américaine va repartir massivement et les distributeurs pourraient bien s'adresser à d'autres pays.

Philip Levy

Chercheur, American Enterprise Institute

"Celà n'augure rien de bon pour le commerce américain. Le problème que nous avons est que nous pensons entretenir des relations bilatérales, comme s'il n'y avait que 2 pays dans le monde alors que nous sommes dans un contexte multilatéral. Dans tous les cas que j'ai pu voir lorsque je travaillais pour le gouvernement, ce n'était pas la bonne méthode. Même si on bloque la production venue de Chine, cela n'augmente pas automatiquement la production américaine."

L'Union des aciéristes accuse les pneus chinois de détruire des emplois aux Etats Unis, mais beaucoup jugent que les coûts d'une telle mesure soient bien plus importants que les bénéfices en terme d'emploi.

Gary Hufbauer

Chercheur, Institut Peterson pour l'Economie International

"La mesure pourrait sauver 2000 emplois. Mais si on prend en compte l'ensemble des détaillants, des distributeurs, les gens qui achètent ces pneus, on pourrait estimer à 10 fois plus le nombre d'emploi détruit dans ce pays, aux Etats Unis. Les prix vont augmenter, les consommateurs aux revenus les plus modestes vont conserver leurs pneus plus longtemps."

David Spooner

Avocat, Squire Sanders Dempsey LLP

"Nous avons demandé à un économiste universitaire d'étudier l'impact économique aux Etats Unis et il a estimé qu'il y aurait très peu de création d'emplois dans ce secteur. Si cette mesure est mise en oeuvre, 12 emplois seraient détruits pour chaque nouvel emploi dans ce secteur."

Les entreprises de pneumatiques amérivaines explique par ailleurs qu'elle ne détiennent aucun avantage compétitif au bout de la chaîne et elles estiment que ces dispositions ne sauvera pas d'emploi aux Etats Unis.

Jim Mayfield

Président de Del-Nat Tire Corp

"Cela va engendrer beaucoup de pertes d'emploi pour les distributeurs et les détaillants de pneus sur l'ensemble du territoire américain."

Thomas Prusa

Professeur d'Economie

Université de Rutgers

"La politique mise en oeuvre va totalement écarter la Chine du marché américain. Zéro pneus de Chine sur le marché si cette mesure est adoptée. La conséquence, ce sont des coûts énormes pour les consommateurs."

Certains affirment donc que ce refus du Made-in-China sera préjudiciable pour les consommateurs américains, l'avenir dira si Barack Obama a eu raison de céder aux exigences d'un corp professionnel.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'accord sur le commerce de services Chine-Pakistan entrera en vigueur en octobre
Les mauvaises habitudes de conduite des automobilistes chinois
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?
La France est-elle vraiment un pays romantique ?