100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.09.2009 08h21
La fréquence des rappels est un défi pour les exportations chinoises de jouets

Plus grand centre de production et d'exportation de jouets du monde, la province du Guangdong dans le sud de la Chine est le baromètre de l'industrie mondiale du jouet.

Bien que, depuis le début de l'année, certains signes indiquent une reprise progressive des exportations de jouets, le protectionnisme commercial, profitant de normes plus sévères de technique et de sécurité, pose un grand défi aux exportateurs locaux.

Les statistiques douanières de Guangzhou, capitale de la province, montrent que le Guangdong a exporté des jouets pour une valeur de 2,56 milliards de dollars sur les sept premiers mois de l'année, en baisse de 12,1% sur un an, un rythme de baisse ralenti de deux points de pourcentage par rapport au premier semestre.

Li Zhuoming, vice-président exécutif de l'Association du jouet du Guangdong, a indiqué que les exportations de jouets avaient totalisé 600 millions de dollars pour le seul mois de juillet, un nouveau record depuis le début de l'année.

Il a attribué cette augmentation à la croissance rapide de la demande mondiale pour les jouets de fabrication chinoise pour la fête Noël, ce qui explique que, chaque année, le troisième trimestre soit la grande saison pour les exportations de jouets du pays, a expliqué Liang Lin, président du Conseil d'administration de la société Lung Cheong International Holdings Ltd., un des plus grands producteurs de jouets du Guangdong.

Les analystes considèrent les mesures du gouvernement comme une des raisons principales de la relance des exportations de jouets. Depuis le 1er juin 2008, la Chine a augmenté la remise de taxe sur les exportations de jouets. Elle est passée de 13% à 15%, ce qui a aidé à réduire les coûts et à poussé les producteurs locaux à exporter davantage.

D'autres raisons importantes sont le renforcement de la réputation des marques et l'innovation technologique. Selon les chiffres douaniers, les jouets vendus sous leurs propres marques indépendantes se vendent mieux que les produits sous-traités.

Les exportations de jouets vendus sous leurs propres marques ont augmenté de 48 millions de dollars en janvier à 100 millions de dollars en juillet, en hausse de 41,4% par rapport à juin.

L'exploration de nouveaux marchés a également aidé l'industrie du jouet de Chine à se reprendre. Les statistiques montrent que les exportations de jouets du Guangdong vers l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) ont atteint 130 millions de dollars pendant les sept premiers mois, en hausse de 98,5% par rapport à la même période de l'année dernière. Tandis que les exportations vers les Etats-Unis, l'Union européenne et Hong Kong ont connu des baisses respectives de 18,6%, de 10,8% et de 13,1% pendant la même période.

Certaines entreprises visent maintenant le marché intérieur, en raison de la faible demande des marchés aux Etats-Unis et en UE et de l'instabilité des prix en ASEAN, a indiqué Liang Lin.

Les producteurs de jouets chinois font cependant face à davantage de barrières commerciales. Selon un calcul provisoire, pendant les deux premières semaines de septembre, les fabricants chinois de jouets ont reçu cinq avis de rappel en provenance des Etats-Unis, du Canada et d'Allemagne.

Dans un de ces cinq cas, trois sociétés américaines ont demandé le rappel d'environ 470 000 jouets, pour des problèmes de qualité, tels que des aiguilles laissées dans les bourres ou une teneur en plomb trop élevée dans les produits.

Même si les cas de rappel visant les jouets de fabrication chinoise par les Etats-Unis et l'Europe étaient assez courants au cours de ces deux dernières années, le nombre de cas récent est choquant.

Selon les analystes, l'industrie du jouet en Chine reprend des forces malgré la crise économique mondiale mais l'augmentation des barrières commerciales pourrait avoir impact négatif sur cette reprise.

Un expert de l'Association du jouet du Guangdong, sous couvert d'anonymat, a affirmé à Xinhua que des normes de technologies et de sécurité plus sévère et la multiplication des procédures de test sont devenus les caractéristiques marquantes du marché du jouets dans nombreux pays.

Un rapport publié par le Bureau douanier d'inspection et de quarantaine de l'entrée et sortie du Guangdong montre que les principaux marchés d'exportations chinoises de jouet, à savoir les Etats-Unis et l'Union européenne, ont élaboré des règles et normes plus strictes sur la qualité et la sécurité de tels produits. Au cours du seul mois de juillet, l'UE a adopté une nouvelle directive (2009/48/EC) concernant la sécurité des jouets et les Etats-Unis ont adopté le Programme de Certification sur la sécurité des jouets.

D'après Li Zhuoming, qui cite l'exemple de la Malaisie, le plus grand importateur de jouets chinois parmi les pays de l'ASEAN, les nouveaux marchés ont également tendance de renforcer leurs contrôles.

L'adoption de normes technologiques plus strictes sur le marché international fait peser une charge financière plus lourde sur les producteurs locaux.

Xue Xiaowei, directeur chez un fabricant local, la Guanglan Baode Toy Company, a révélé que son entreprise devait dépenser chaque année environ 20 millions de yuans pour utiliser les équipements de test appartenant à quelqu'un d'autre.

Liang Zhongming, PDG de Lung Cheong International, souligne que les différentes normes établies par différents pays augmentaient les coûts des tests pour les producteurs chinois et il propose que le gouvernement coopère avec les autres gouvernements et les institutions étrangères pour éviter la répétition des tests et obtenir, ainsi, une réduction des coûts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao sera aux Nations unies et au G20 sur le changement climatique et le désarmement nucléaire
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi