100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.09.2009 08h44
Chine: le capital privé dans l'expectative

Malgré la reprise de l'économie, le capital privé reste dans l'expectative en Chine, en attendant la prise par l'Etat de mesures favorables à l'investissement.

Une partie du capital privé a commencé à être investi pour optimiser la structure des entreprises et améliorer les gammes de produits, sur fond d'apaisement de la crise financière mondiale. Dans l'ensemble, cependant, le capital privé hésite toujours à s'investir dans l'économie réelle.

Les hommes d'affaires de la ville de Wenzhou dans la province orientale du Zhejiang sont toujours considérés comme représentants de "l'économie de production de masse" du pays. L'intensité et l'orientation de leurs investissements peuvent servir de "baromètre" pour le capital privé en Chine.

"A Wenzhou, le capital privé répond à deux préoccupations: l'expectative et l'accumulation de forces pour être prêt", indique Zhou Dewen, président de l'Association pour la promotion du développement des PME de Wenzhou.

Selon lui, de janvier à mars de cette année, près de 130 milliards de yuans de capital sont retournés à Wenzhou. Pourtant, bien que les entrepreneurs privés soient passionnés pour l'investissement, peu d'entre eux sont prêts à investir dans l'économie réelle.

Le Groupe Langsha, une des plus grosses entreprises de l'industrie chinoise de la chaussettte, située à Yiwu dans le Zhejiang, a dépensé plus de 400 millions de yuans pour importer environ 2 000 machines afin de fabriquer des chaussettes haut de gamme.

Il reste que le groupe est plus prudent en matière d'investissement sous la pression de la crise financière, tout en s'abstenant d'investir dans d'autres secteurs, a révélé le PDG du groupe, Weng Rongjin.

Pour le moment, la priorité du capital privé sert à assurer le fond de roulement pour prévenir le dysfonctionnement de l'entreprise, a expliqué Jia Guinan, directeur du Bureau du Développement économique d'Yiwu.

"Investir dans de nouveaux secteurs est très risqué. Si la suite du capital n'est pas assurée, les investissements déjà faits seront inutiles", a-t-il expliqué.

Cependant, dans les actuelles circonstances, le lancement efficace de l'investissement du capital privé est important pour maintenir la tendance à la hausse et la reprise durable de l'économie.

Le capital privé fait face à de grandes problèmes en matière d'investissement. L'accès à de nombreux secteur lui est interdit, et même si l'accès est autorisé, le capital privé court un risque élevé.

En conséquence, des analystes estiment que l'ouverture de l'accès au marché est la clé du développement du capital privé.

Selon certaines informations, des directives ministérielles visant à encourager l'investissement du capital privé pourraient être publiées d'ici la fin de l'année. Ces directives permettraient d'élargir l'accès au marché pour le capital privé, et des secteurs tels que les travaux d'infrastructure, les finances et l'assurance, la culture, la santé et le service public lui serait ouverts.

Selon des experts, le capital privé pourrait le devenir nouveau moteur de la croissance économique de la Chine, une fois ses investissements efficacement encadrés par une politique favorable. Dans ce cas-là, l'économie chinoise connaîtrait une reprise générale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Retour de Liu Xiang
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français