100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.09.2009 15h24
BNP Paribas s'apprête à se retirer des « paradis fiscaux » de la liste grise

Le Directeur général de BNP Paribas Baudouin Prot a déclaré le 28 septembre vouloir fermer toutes les filiales de sa banque installées dans les paradis fiscaux des pays et des territoires qui figurent sur la "liste grise" de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Baudouin Prot a affirmé que BNP Paribas va se retirer du Panama. Un porte-parole de la banque a déclaré qu'en plus, celle-ci quittera également les Bahamas. Parmi les pays et les territoires avec lesquels la banque française en question a des affaires, il reste seulement le Panam et les Bahamas qui figurent encore sur la liste grise des « paradis fiscaux » établie par l'OCDE, alors que BNP Paribas compte dans ces deux pays deux filiales et six branches d'opérations.

En début avril dernier, l'OCDE a publié une liste du comportement fiscal de tous les pays du monde, les pays qui se sont engagés, mais qui n'ont en réalité pas exécuté les normes internationales de perception d'impôts ont été mis sur la 'liste grise', tandis que les pays et territoires qui refusent d'appliquer les normes de perception fiscale en pratique dans le monde ont été mis sur la 'liste noire'. Dès après la publication des deux listes, comme les Philippines et l'Uruguay ont exprimé leur désir de coopérer avec l'OCDE en matière de perception d'impôts, celle-ci a décidé de supprimer la 'liste noire'.

Depuis la publication des listes, du fait que la communauté internationale a accentué son degré de frappe contre les « paradis fiscaux », un grand nombre de pays cédé sous la pression. Dernièrement, la Suisse et le Qatar, qui ont toujours adopté une attitude dure et intransigeante, ont également cédé en signant le douzième accord bilatéral de perception d'impôt et ils ont pu ainsi quitter la 'liste grise' et accéder à la 'liste blanche' des pays qui appliquent substantiellement les normes internationales de perception d'impôt en vigueur. Trente pays et territoires figurent jusqu'à présent sur la ‘liste grise'.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: de nouveaux types de missiles lors du défilé de la Fête nationale
Le président chinois appelle aux efforts pour promouvoir la croissance et au développement équilibré
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?
La Chine est un nouveau modèle de développement pour le monde