100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.11.2009 15h11
La Chine espère que le déficit américain restera dans des proportions raisonnables

La Chine espère que les Etats-Unis maintiendront leur déficit dans des limites raisonnables afin d'assurer une stabilité minimale du taux de change du dollar, a dit le Premier Ministre Wen Jiabao dimanche.

"Nous avons perçu certains signes de reprise de l'économie américaine ... j'espère que, en tant que plus grande économie du monde et en tant que pays émetteur d'une monnaie de réserve majeure, les Etats-Unis prendront effectivement leurs responsabilités", a dit M. Wen lors d'une conférence de presse en Egypte.

"Plus important, nous espérons que les Etats-Unis arriveront à maintenir leur déficit dans des limites convenables, afin qu'une stabilité minimale des taux de change soit assurée, et qui soit propice à la stabilité et à la reprise de l'économie mondiale", a-t-il ajouté.

Le Premier Ministre s'était inquiété en mars dernier qu'un déficit des dépenses américain massif et des taux d'intérêt proches de zéro n'érodent la valeur de la masse considérable de Bons du Trésor américain que détient la Chine.

La Chine est le plus gros créancier de la dette du gouvernement américain et a investi une partie – estimée à 70%- des 2 trillions de dollars US de réserves en devises étrangères qu'elle détient, les plus importantes du monde, en avoirs libellés en dollars US.

"Je suis de très près ce que la Chine détient en avoirs libellés en dollars US, parce que cela constitue une part très importante de notre richesse nationale. Nous avons pour principe cohérent en matière de réserves en devises étrangères d'assurer la sécurité, la liquidité et une valeur correcte de ces réserves", a dit M. Wen.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
La Chine ne deviendrait pas un «leader» mondial
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine