100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.11.2009 15h02
Création d'une joint-venture avionique entre la Chine et les Etats-Unis

L'AVIC ( China Aviation Industry Corp) et GE (General Electric) ont signé le 15 novembre un accord cadre sur la création d'une joint-venture avionique à participation égale (50/50), à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine.

La nouvelle compagnie participera à l'adjudication pour fournir des systèmes avioniques pour le C919, l'avion gros porteur de fabrication chinoise qui concurrencera le Boeing B737 et l'Airbus A320.

La joint-venture sera basée en Chine, mais visera le marché américain et les marchés du monde, selon l'accord cadre. Les deux parties enverront des représentants pour former le groupe de gestion de la nouvelle compagnie.

C'est la première fois que la Chine et les Etats-Unis mèneront la coopération en matière de technologies cruciales dans le domaine aéronautique, a dit Zhang Xinguo, directeur général adjoint de l'AVIC.

L'avion gros porteur C919 lancera son vol inaugural en 2014 et sera délivré pour des vols commerciaux en 2016.

A l'heure actuelle, les géants de l'avionique comme l'Airbus, le Boeing ont déjà visé le marché chinois. D'ici 20 ans, la Chine aura besoin de 2 500 avions gros porteurs et la valeur de production des systèmes avioniques et des équipements concernés s'élèvera à 180 milliards de yuans (plus de 26 milliards de dollars).

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Liu Xiang passe facilement les qualifications pour la finale du 110 mètres haies
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau