100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.11.2009 13h23
La Chine appelle à réduire les limites à l'exportation de hautes technologies

Alors que les Etats-Unis reconsidèrent leurs restrictions à l'exportation de hautes technologies vers la Chine, le porte-parole du Ministère du Commerce a exhorté les Etats-Unis à raccourcir leur échéancier pour l'allègement du contrôle des exportations.

Le président américain Obama a demandé à la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et aux services concernés de réexaminer les limites imposées par les Etats-Unis sur les hautes technologies expédiées en Chine, a dit le 16 novembre à Beijing le Secrétaire au Commerce américain Gary Locke. Il accompagne le président Obama dans sa visite en Chine.

Les Etats-Unis font des efforts pour "rééquilibrer le contrôle des exportations", a dit M. Locke.

Bien que les Etats-Unis doivent maintenir une surveillance des technologies sensibles regardant la sécurité nationale, ils doivent alléger les restrictions sur celles qui ne représentent pas une menace pour les Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Le contrôle des exportations de hautes technologies fait partie des sujets, avec l'anti-protectionnisme et les droits de propriété intellectuelle, qui feront l'objet de discussions entre les responsables commerciaux chinois et américains durant la visite du président Obama, a dit, lors d'une réunion d'information à Beijing, Yao Jian, porte-parole du Ministère du Commerce. Il a exhorté les Etats-Unis à "alléger les restrictions en matière d'exportations de hautes technologies aussi rapidement que possible".

Les restrictions imposées par Washington sur ces exportations ont "sans aucun doute eu des incidences sur les liens commerciaux sino-américains, qui sont déséquilibrés", et "ont fortement réduit la compétitivité des produits américains", a dit M. Yao.

Les importations chinoises de hautes technologies en provenance des Etats-Unis ont baissé depuis 2001. Il y a huit ans, les hautes technologies américaines représentaient 18,3% des importations chinoises en ce domaine. Aujourd'hui, elles ne représentent plus que 7%, a-t-il ajouté.

"Les Etats-Unis exportent moins que la plupart des pays développés et doivent faire plus. Augmenter les exportations est une condition essentielle à la création d'emplois aux Etats-Unis", a dit pour sa part M. Locke

"La Chine voit favorablement l'augmentation des exportations américaines vers elle", a dit M. Yao. "Les services et les hautes technologies devraient être le point fort des relations commerciales sino-américaines", a-t-il poursuivi.

Les tensions entre les deux pays se sont accrues récemment avec le déclenchement par les Etats-Unis de dix enquêtes sur des produits chinois en matière d'anti-dumping et de subventions excessives.

Pour M. Locke, les contentieux commerciaux sont une "partie naturelle" des liens commerciaux bilatéraux, et "les Etats-Unis ne sont pas engagés sur la voie du protectionnisme".

Plusieurs accords relatifs aux technologies d'énergie propre seront signés entre la Chine et les Etats-Unis durant la visite du président Obama, a dit M. Locke.

Les investissements directs américains en Chine étaient de 2,83 milliards de dollars US pour les dix premiers mois, au cinquième rang en terme de montant après les investissements individuels à Hong Kong, Taiwan, au Japon et à Singapour, d'après des chiffres publiés hier par le Ministère du Commerce.

Les investissements directs étrangers en Chine ont continué à croître en octobre, pour le troisième mois consécutif, ce qui indique que la Chine reste toujours attractive pour les fonds en provenance de l'étranger.

Les investissements directs chinois à l'étranger ont atteint quant à eux 7,1 milliards de Dollars US en octobre, soit une augmentation de 5,7% par rapport à l'année dernière. Plus de 18 000 sociétés à capitaux étrangers ont été autorisées lors des dix premiers mois, en baisse de 20,1% d'une année sur l'autre, pour un montant total d'investissements de 70,9 milliards de dollars US.

Page spéciale: La visite d'Etat d'Obama en Chine

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy