100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.12.2009 10h41
L'inflation ne constitue pas une menace grave

Les prix à la consommation en Chine devraient rester stables à court terme et les possibilités d'une forte inflation sont « minces », a déclaré le 14 décembre un haut fonctionnaire de la Commission du Développement et de la Réforme Nationaux (CDRN).

Dans le même temps, le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, a annoncé14 décembre lors d'une réunion exécutive que la Chine mettrait un frein à l'augmentation rapide des prix de l'immobilier rencontrée dans certaines villes, réduisant un peu plus la possibilité d'augmentations sauvages.

Le Conseil des Affaires d'Etat a ainsi déclaré qu'il garantirait l'offre de logements abordables à bas prix, renforcerait la législation et soutiendrait l'accélération de la construction de logements ordinaires à bas prix afin de stabiliser les prix de l'immobilier, qui le mois dernier ont encore augmenté de 5,7% d'une année sur l'autre dans les soixante-dix plus grandes villes du pays.

« Il est impossible qu'il y ait une soudaine et forte flambée d'inflation (lors des prochains mois) », a dit Cao Changqing, responsable de la section prix de la CDRN, le principal organe de planification chinois.

Les prix de l'alimentation ont récemment augmenté en Chine, ce qui, venant en plus de l'injection de liquide provenant des politiques de relance économique, a réveillé certaines craintes parmi les universitaires et la population.

L'indice des prix à la consommation, qui sert à mesurer l'inflation, a grimpé de 0,6% en novembre ; c'est, d'une année sur l'autre, la première augmentation des prix à la consommation depuis le mois de janvier de cette année.

Mais pour le haut fonctionnaire de la CRDN, ces récentes augmentations des prix de la nourriture ne devraient pas pour autant créer de pression inflationniste l'année prochaine.

Ainsi Ba Shusong, économiste au Centre de recherche sur le développement du Conseil des Affaires d'Etat a dit que bien que l'année prochaine il y aura sans doute encore beaucoup de prêts, les prix resteront « modérés ».

« L'indice des prix à la consommation en Chine devrait tourner autour de 3% en 2010 si la tendance économique actuelle se poursuit », a-t-il déclaré lors d'un forum organisé samedi par le China Business Journal.

Ces dernières années, le gouvernement central a augmenté le prix des ventes de céréales par les agriculteurs aux dépôts de l'Etat, ce qui a sans nul doute aidé les agriculteurs mais a aussi contribué à faire monter les prix de la nourriture sur le marché.

Mais les augmentations de prix de la nourriture sont restées « modérées » et « contrôlables », a déclaré M. Cao.

D'après un communiqué de la CRDN, les prix de détail du riz et de la farine, par exemple, ont respectivement augmenté de 3,3% et 4,2% le mois dernier par rapport au mois de janvier.

Le communiqué dit aussi que le prix de l'huile alimentaire pourrait provisoirement augmenter fortement, du fait de l'évolution des prix du pétrole, de la valeur du dollar et de la spéculation.

Mais « d'une manière générale, la fluctuation des prix de l'huile alimentaire ne devrait pas avoir d'effets sérieux (sur le marché intérieur) ».

La CRDN assure à la population que l'Etat dispose de réserves de nourriture suffisamment importantes pour pouvoir juguler toute éventuelle variation trop forte des prix si ceux-ci venaient à augmenter trop vite.

Elle a aussi ajouté qu'un nouveau réajustement des prix de détail des carburants après l'augmentation de 7% le 10 novembre dernier n'était pas d'actualité.

La Chine dispose d'un système de régulation des prix des carburants faisant que les prix de ceux-ci peuvent être modifiés dès lors que la moyenne des prix du pétrole brut sur le marché mondial dépasse 4% sur une durée de 22 jours.

La CRDN a également déclaré qu'elle mettrait un frein à la « spéculation » sur le marché immobilier.

Ainsi, le Conseil des Affaires d'Etat a annoncé la semaine dernière que désormais les personnes individuelles devront détenir leurs logements pendant au moins cinq ans, au lieu de deux ans actuellement, pour bénéficier d'une exemption de taxes à la vente desdits logements, ce qui aura pour conséquence de faire monter le prix des transactions spéculatives.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Haier arrive en tête du classement mondial des marques de réfrigérateurs en terme de parts de marché
La visite de Hu Jintao au Kazakhstan et au Turkménistan va renforcer les relations bilatérales
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France