100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.12.2009 13h15
La Chine entend mettre un frein à la forte hausse des prix de l'immobiler

Le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, a annoncé lundi 14 décembre que le gouvernement était en train de discuter de mesures et de politiques destinées à assurer au secteur de l'immobilier un développement sain, face à l'augmentation trop rapide des prix du logement dans certaines villes.

Sur une base mensuelle, les prix du logement sont en effet repartis à la hausse depuis le mois de mars, sur fond d'un montant de prêts record et d'une politique gouvernementale favorable destinée à stimuler la consommation sur le marché de l'immobilier, à l'aide entre autres de réductions de taxes et de baisses des taux d'intérêt.

Mais le marché retrouvant sa vigueur, les prix du logement ont augmenté trop vite dans certaines villes, justifiant qu'on y porte « une grande attention », d'après une réunion exécutive du Conseil des Affaires d'Etat récemment tenue sous la présidence du Premier ministre Wen Jiabao.

Afin de maintenir un développement « stable » et « sain » du marché de l'immobilier, la Chine va accroître la mise à disposition de logements de taille plus petite à des prix moyens et bas, tout en continuant à soutenir la demande en logements de meilleure qualité et en mettant un frein à la spéculation.

Les participants à la réunion ont également donné leur accord pour que le pays étende aussi la construction de projets immobiliers destinés aux familles à faibles revenus, se fixant comme objectif d'aider 15,4 millions de foyers pauvres supplémentaires à résoudre leurs problèmes de logement d'ici 2012.

Dans le même temps, plus d'efforts seront faits dans les trois à cinq ans à venir pour améliorer les conditions de vie des personnes résidant dans des logements insalubres de certaines villes, a également précisé la réunion.

L'on a appris lors de cette réunion que dans le pays environ 10 millions de foyers vivaient toujours, dans certaines villes, dans des « bidonvilles ».

Les participants à la réunion ont également donné leur accord pour que le gouvernement central offre un soutien financier afin de rénover ces « bidonvilles » dans les trois à cinq ans qui viennent.

Les gouvernements locaux devraient également être davantage mis à contribution pour rebâtir ces logements médiocres. Lors de la réunion, il a été également précisé que l'investissement social en la matière serait le bienvenu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Haier arrive en tête du classement mondial des marques de réfrigérateurs en terme de parts de marché
La visite de Hu Jintao au Kazakhstan et au Turkménistan va renforcer les relations bilatérales
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France