100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.12.2009 13h42
Croissance du PIB chinois en 2010

L'année 2009 aura été cruciale pour la reprise économique chinoise. C'est ce que souligne l'économiste chinois Cheng Siwei qui estime, lui aussi, que la situation va s'améliorer en 2010.

Cheng Siwei estime que l'économie va atterrir en douceur et repartir à la hausse en 2010. Il souligne néanmoins que le pays devra répondre à un certain nombre de défis.

Cheng Siwei

Economiste

"Le premier défi pour le pays est de contrôler la situation de surcapacité de production. Par exemple, on estime que le secteur sidérurgique chinois est en surcapacité de 200 millions de tonnes. Les investissements ne devraient pas être alloués aux industries traditionnelles, mais aller aux secteurs émergents. La Chine doit s'en tenir à la croissance économique durable".

Cheng Siwei ajoute que le secteur des énergies nouvelles sera important pour la croissance économique chinoise l'année prochaine. Il suggère aussi que le pays doit accroître ses investissements dans le secteur des services, notamment la logistique, les services financiers, le secteur des foires et salons et le conseil.

Il demande aussi aux autorités locales d'éviter de s'endetter excessivement pour éviter des pertes financières potentielles.

Cheng Siwei

Economiste

"Les autorités locales ont souvent emprunté beaucoup d'argent aux banques et créé des sociétés de promotion immobilière et des sociétés d'investissement. Je pense que les autorités locales doivent sérieusement considérer leur capacité à rembourser les prêts".

Cheng Siwei est aussi préoccupé par les risques inflationnistes. Selon lui, le pays devra juguler une hausse de l'indice des prix l'année prochaine.

Cheng Siwei

Economiste

"L'indice des prix à la consommation doit être maintenu sous la barre des 5%, ce qui est, pourrait-on dire, modéré. Si la hausse des prix est supérieure à 5%, on peut dire qu'il s'agit d'inflation caractérisée. Parfois cependant, les prévisions peuvent faire plus de mal que les chiffres eux-mêmes. Si nous nous attendons à une forte hausse, nous risquons de trop en faire pour la contrôler. Les gens se sentent en sécurité si la hausse des prix à la consommation est prévue sous la barre des 5%.

Cheng Siwei estime que la croissance du PIB chinois devrait atteindre 8 à 9% en 2010. La priorité doit être donnée à la croissance durable.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Père Noël préfère le rouge chinois
Publication de la « Notice biographique chronologique sur Deng Xiaoping (1904-1974)
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?