100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 20.01.2010 16h21
La Chine s'efforce d'aider le développement de l'industrie africaine
Chen Deming, ministre chinois du Commerce en Tanzanie

À l'issue d'une visite en Éthiopie, au Mozambique, et en Tanzanie entre le 11 et le 17 janvier, Chen Deming, ministre chinois du Commerce et chef de la délégation chinoise, a déclaré devant les médias que la Chine s'efforçait de soutenir le développement de l'industrie africaine et que la croissance de l'investissement chinois en Afrique avait été rapide.

Selon le ministre Chen, l'investissement chinois en Afrique a été de 500 millions d'USD en 2001, tandis qu'en 2009, il a véritablement dépassé 1 milliard d'USD. D'un point de vue général, il existe encore un grand potentiel de développement.

La Chine a créé dans cinq pays africains, dont la Zambie, l'Éthiopie, et le Nigéria, six zones de coopération économique et commerciale d'outre-mer pour les entreprises chinoises souhaitant s'implanter dans ces pays. Ces zones profiteront de l'expérience chinoise au niveau de l'organisation des zones d'exploitation pour y installer des chaînes industrielles complètes afin d'aider le développement de l'exploitation approfondie des ressources locales et du secteur local de la fabrication.

Pour soutenir les activités des investisseurs chinois en Afrique, le gouvernement chinois a également créé le Fonds sino-africain de développement. Ce dernier a financé depuis sa création 27 projets pour 540 millions d'USD. Les prochains investissements chinois en Afrique s'élèveront à 3,6 milliards d'USD. À partir de cette estimation et pour valider les nouvelles mesures arrêtées lors de la 4e édition de la rencontre ministérielle du Forum de coopération sino-africaine, il est envisagé d'augmenter le fonds à trois milliards d'USD, a annoncé le ministre Chen.

Ces derniers temps, l'élargissement de la coopération sino-africaine dans l'économie et le commerce a soulevé des critiques la qualifiant de nouvelle colonisation. C'est complètement faux et irrationnel, a indiqué le ministre Chen.

En fait, l'exploitation des ressources naturelles représente une partie limitée de la coopération sino-africaine dans le commerce et l'économie. Le gouvernement chinois tient en haute considération le développement de l'industrie nationale des pays africains et s'efforce de les aider à renforcer leur capacité d'auto-développement. En réalité, les projets de coopération entre la Chine et les pays africains ne possédant pas de riches ressources naturelles sont également nombreux. Le développement reste néanmoins le souci principal des pays africains, a indiqué le ministre Chen. Le gouvernement chinois renforce, par ses pratiques, la coopération avec les pays africains dans l'économie et le commerce pour le développement de l'Afrique, et appelle également toute la communauté internationale à se lever et se mettre en action pour le développement de l'Afrique.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »