100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.01.2010 16h50
La Chine établira sa première zone nationale de transferts industriels

Le gouvernement chinois a approuvé l'établissement de sa première zone de transfert industriel de niveau national pour encourager la relocalisation des industries à faible valeur ajoutée des régions côtières vers les régions intérieures.

L'établissement de cette zone fait partie d'un projet destiné à aider les régions côtières à améliorer leur chaîne de valeur (concept économique) tout en conservant les entreprises manufacturières moins qualifiées et ayant moins de marges bénéficiaires à l'intérieur de la Chine.

Couvrant une superficie de 76 000 km² et une population de 30,58 millions d'habitants, cette zone inclut 10 villes de la province orientale de l'Anhui située le long du Yangtsé, dont Hefei, Wuhu et Ma'anshan. Elle a enregistré une croissance économique annuelle de 14,8% entre 2004 et 2008.

Ce projet pilote permettra de créer de nouveaux canaux et modèles pour le transfert industriel vers les régions du centre et de l'ouest du pays, a indiqué Shen Weiguo, directeur de la Commission provinciale pour le développement et la réforme.

D'ici 2015, le PIB de cette zone pilote de transfert industriel située sur la bande des villes le long du Yangtsé devrait doubler par rapport à celui de 2008, et le PIB par habitant devrait dépasser la moyenne nationale. Le taux d'urbanisation dans cette zone devrait atteindre 56%.

La zone développera en propriété six industries : la manufacture des équipements, les matières premières, le textile, les hautes technologies, les services et l'agriculture.

"Nous améliorerons les infrastructures, les services publics et les installations de soutien pour abriter d'amples transferts industriels", a promis Shen Weiguo.

"Cela donnera également des opportunités d'affaires aux investisseurs étrangers".

Selon lui, les 500 premières entreprises listées par Fortune seront encouragées à établir leur siège et leurs centres de recherche et développement régionaux dans cette zone, et les entreprises étrangères seront encouragées à fusionner avec les sociétés locales ou à les acquérir.

Le gouvernement central dévoilera des mesures favorables en matière d'investissements, d'impôts et d'achats de terres, a-t-il révélé.

La Chine a connu une flambée de transferts industriels des régions côtières vers les régions du centre et de l'ouest du pays, en raison de l'augmentation des pressions sur les coûts, les ressources et l'environnement.

Les coûts de production sont plus bas dans les régions intérieures, et les marchés y sont immenses. Les transferts industriels permettront de réduire les écarts de revenus entre les régions, a estimé Hu Zaisheng, chef de l'Institut provincial de recherches économiques de l'Anhui.

Cependant, la zone fera également face à des défis en matière de protection de l'environnement, d'utilisation scientifique des ressources et de sécurité sociale des agriculteurs qui pourraient perdre leurs terres en raison des transferts industriels, a rappelé Shen Weiguo.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde