100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.03.2010 11h02
La ligne ferroviaire à grande vitesse Beijing-Shanghai va lever pour 50 milliards de Yuans de fonds

La compagnie de chemins de fer Beijing-Shanghai High-Speed Railway Co Ltd envisage de lever cette année des fonds à hauteur de 30 à 50 milliards de yuans par le biais d'une offre publique de vente (OPV), a déclaré lundi 1er mars une source proche du Ministère des Chemins de Fer.

Toujours d'après cette source, le Ministère est en train de préparer la proposition d'OPV et l'a soumise aux départements-clés du gouvernement comme le Ministère des Finances, la Commission Nationale du Développement et de la Réforme et la Commission de Contrôle et de Gestion des Biens d'Etat pour examen supplémentaire.

Ce projet d'OPV doit recevoir l'aval du Conseil des Affaires d'Etat, car d'une part le projet de ligne ferroviaire est toujours en construction et d'autre part la Compagnie n'a pas encore rempli la condition réglementaire nécessaire de trois années de bénéfices, a encore précisé la source, sous couvert de l'anonymat.

China Railway Investment Corp (CRIC), qui appartient au Ministère des Chemins de Fer, est le principal actionnaire de la Beijing-Shanghai High-Speed Railway Co Ltd, créée en 2007. La CRIC détient une participation de 56,2% dans le projet et a annoncé son intention d'en céder 4,5% afin de lever quelque 6 milliards de yuans destinés à d'autres projets de construction.

Ping An Asset Management Ltd et le Conseil National pour un Fonds de Sécurité Sociale sont les deuxième et troisième plus importants actionnaires du projet, détenant respectivement 13,9% et 8,7% des parts.

Les projets ferroviaires en Chine sont largement financés par des fonds nationaux et des obligations de construction ferroviaire émises par le Ministère des Chemins de Fer. Mais le Ministère cherche désormais d'autres façons de lever des capitaux.

Lin Sheng, analyste chez Essence Securities pense que cette OPV allègera la pression qui pèse sur la levée des fonds nécessaires au projet et que son impact sur le marché général, quel qu'il puisse être, sera en grande partie neutre.

Les travaux sur la ligne ferroviaire à grande vitesse de 1 318 km ont commencé en avril 2008, avec un investissement prévu de 220,9 milliards de yuans. Elle devrait entrer en service en 2012. jusqu'à présent, 122,4 milliards de yuans ont été investis dans le projet.

« L'industrie ferroviaire est dotée d'un potentiel de croissance durable et fort, et nous nous attendons à ce qu'elle connaisse une période de forte croissance dans les trois années à venir », a dit M. Lin.

« Il est peu probable que le gouvernement abandonne sa politique de relance pour le secteur, la construction ferroviaire étant un des principaux moteurs de l'économie, qui alimente la croissance dans d'autres industries qui lui sont liées, comme les machines, les matériaux de construction et les télécommunications », a-t-il ajouté.

Les investissements de la Chine dans les actifs immobilisés de l'industrie ferroviaire devraient atteindre 823,5 milliards de yuans cette année. En janvier, les investissements avaient atteint 321,8 milliards de yuans, en augmentation de 73,4% d'une année sur l'autre, d'après le Ministère des Chemins de Fer.

M. Lin précise aussi que les obligations ferroviaires sont de bonnes valeurs défensives qui offrent un rendement garanti aux investisseurs.

La Chine étend avec énergie son réseau ferroviaire avec pour plus de 2 100 milliards de yuans en projets de construction actuellement en cours. D'ici la fin de 2012, les lignes ferroviaires chinoises à grande vitesse devraient représenter la moitié du total mondial.

Les obligations des compagnies ferroviaires du pays ont fortement augmenté l'année dernière après que Warren Buffet, le gourou américain de l'investissement, ait pris une participation de 77% dans Burlington Northern Santa Fe Railway, signe que les actionnaires ont de très beaux jours devant eux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Président de Toyota présente ses excuses aux consommateurs chinois
La partie continentale de Chine va ouvrir davantage son marché aux produits agricoles de Taiwan
Le projet de reprise de Hummer était voué à l'échec selon les analystes
Les rappels de véhicules Toyota nous poussent à l'introspection
Il faut faire preuve de sincérité et de bonne foi pour pouvoir réaliser la coopération internationale en matière de la sécurité de l'Internet
Pourquoi les grèves se succèdent dans le milieu du transport aérien international ?
La France dans l'embarras quant à la baisse de son influence en Afrique