100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.04.2010 11h06
Les voitures électriques de Nissan arriveront à Wuhan en 2011

25 voitures électriques de marque Nissan circuleront en 2011 dans les rues de Wuhan, la capitale de la province du Hubei en Chine centrale - une décision, qui a été prise dans le cadre d'un programme pilote national pour promouvoir les voitures fonctionnant avec des nouvelles sources d'énergie.

Pour soutenir les modèles Leaf de Nissan fonctionnant avec des piles aux ions de lithium, plus de 250 stations de recharge en électricité seront installées au centre de Wuhan en deux ans, a indiqué jeudi Ye Xiangyang, le directeur de l'Association des constructeurs automobiles de la province du Hubei.

Wuhan est l'une des 13 villes choisies par le gouvernement chinois dans le cadre d'un programme pilote des véhicules à énergie nouvelle. Le gouvernement municipal a signé l'année dernière un contrat pour les véhicules électriques et un réseau de recharge de batteries en collaboration avec l'Alliance Renault-Nissan, un partenariat entre le français Renault et le japonais Nissan Motor.

Les villes-pilotes, notamment Beijing et Shanghai, doivent fournir des subventions pour l'acquisition des voitures à énergie nouvelle.

Le modèle Leaf de Nissan à cinq places, possède une autonomie de 160 kilomètres et fera ses débuts au Japon, en Europe et aux États-Unis cette année.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à une coopération antiterroriste suite aux attentats en Russie
Chine : avertissements "ignorés" avant l'inondation d'une mine de charbon au Shanxi
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image