Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 26.04.2010 10h32
Aux Etats-Unis, un salon de l'emploi en Chine pour attirer les talents

Faisant partie d'un mouvement destiné à attirer les Chinois d'outre-mer à accepter des emplois dans différentes villes de Chine, une délégation de fonctionnaires de haut niveau venant de la ville de Jinan, capitale de la province du Shandong, à l'Est de la Chine, s'est entretenue avec plus de 50 candidats à New-York la semaine dernière, pour 150 postes que cette délégation espère pourvoir par étapes dans les cinq années qui viennent, dans le cadre de la campagne pour l'emploi « 5-150 » menée par la ville.

« Jinan est entrée dans un processus d'ajustement structurel massif et de croissance rapide », a déclaré le Vice-maire Yin Luqian. « Nous recherchons des professionnels susceptibles de nous aider dans cette transition, et nous recherchons en particulier des Chinois d'outre-mer ».

La délégation, qui vient juste de terminer des entretiens à la Silicon Valley, en Californie, rencontrera aussi des candidats à Toronto, au Canada, ont dit les organisateurs.

De nombreux professionnels d'outre-mer ont pris contact avec des fonctionnaires locaux en Chine dans l'espoir de retourner au pays pour des emplois dans les secteurs en expansion de la technologie et des sciences, a déclaré M. Yin.

Une délégation séparée de fonctionnaires de la province du Fujian avait, un peu plus tôt ce mois, rencontré des candidats à San Francisco, New York, Boston et Washington DC. En Californie, des fonctionnaires venant d'universités, d'instituts de recherche et d'entreprises du Fujian se sont entretenus avec 130 Chinois, spécialisés dans le hi-tech ou étudiants, et 63 d'entre eux se sont déclarés intéressés pour prendre un poste dans le Fujian.

En novembre 2009, un salon de l'emploi organisé par le gouvernement municipal de Shanghai dans le New Jersey avait attiré plus de 700 candidats, dont moins de 10 étaient d'origine étrangère, ont dit les organisateurs.

Ces délégations pour l'emploi à la recherche de candidats Chinois d'outre-mer n'ont pas d'affiliation officielle, ont précisé les organisateurs du salon de l'emploi de Jinan, bien que des initiatives comme le « Plan 1000 personnes » annoncé par le Gouvernement national en 2009 dans le but de faciliter l'embauche des professionnels Chinois d'outre-mer revenus en Chine les aient inspirés.

S'inspirant aussi du plan national qui comprend des primes financières pour ceux qui ont été choisis, le gouvernement municipal de Jinan offrira aussi des avantages similaires aux nouveaux employés, a dit Yao Dewu, directeur adjoint des ressources humaines du gouvernement municipal de Jinan, avec des primes allant de 10,000 to 500,000 yuan (1 470 à 73 200 Dollars US).

Jinan a été longtemps connue pour être une ville industrielle, dit M. Qian, mais il y a des besoins croissants en experts bien formés dans les domaines de la gestion financière, de la médecine, des technologies de l'informatique et des sciences.

Point susceptible d'attirer davantage les candidats, M. Yin a insisté sur la réputation de Jinan en tant que « ville des jardins », et sur les conditions de vie et les occasions qui peuvent se présenter, qui toutes se sont améliorées.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence