100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.04.2010 14h29
Les marques « Made in China » victimes à leur tour de contrefaçons étrangères

Les entreprises étrangères se plaignent souvent que des fabricants chinois leur dérobent des technologies déposées pour fabriquer des shanzhai (山寨), ou copies, à un prix inférieur.

Mais aujourd'hui, une entreprise chinoise de technologie se plaint à l'inverse que des inventions « Made in China » ont fait l'objet de contrefaçons à l'étranger.

Afin d'évoquer la Journée Mondiale de la Propriété Intellectuelle lundi dernier, un journal local de Shenzhen, dans la province du Guangdong, a rapporté que certaines entreprises chinoises n'ont pas protégé leurs propres marques de commerce et droits d'auteur, avec pour résultat d'énormes pertes économiques du fait du vol de technologies brevetées, tant sur le marché national qu'international.

L'article du Jing Bao de Shenzhen cite ainsi Fang Zhen, directeur commercial de la Crastal Technology (Shenzhen) Company, disant que certains produits brevetés de sa société ont été copiés à l'étranger, puis importés en Chine ensuite.

M. Fang dit ainsi avoir découvert, lors d'une visite d'affaires aux Etats-Unis au début de l'année, qu'une bouilloire électrique vendue sur le marché américain ressemblait étrangement à celle que fabrique son entreprise.

« Vous pouvez à peine voir la différence. La seule différence, c'est le fabricant », a-t-il dit.

M. Fang a ajouté que son entreprise est encore en train d'évaluer les pertes économiques dues à la contrefaçon américaine.

« Nous avons investi beaucoup de nos ressources pour enquêter sur les violations des droits de propriété intellectuelle à l'étranger. Les procédures légales sont longues et demandent d'énormes sommes d'argent. Le coût de protection de nos droits est trop élevé », dit-il.

Il a ajouté que la bouilloire électrique de sa société, dont le brevet est déposé, devrait représenter 100% du marché domestique, alors qu'elle ne représente que 80%. Les bouilloires concurrentes sont des copies de la propre création de l'entreprise.

Des fonctionnaires des douanes à Shenzhen ont confié au journal qu'ils ont saisi l'année dernière environ 100 millions de produits copiant des produits chinois.

Les chiffres montrent que ce sont environ 42 000 produits qui ont été présentés pour obtenir une protection par brevet à Shenzhen, et que 20 000 demandes ont été faites pour des brevets d'invention. Mais il s'avère que seulement 757 de ces produits ont été enregistrés auprès des douanes en 2009.

Pour Feng Jinyue, directeur de la réglementation aux douanes de Shenzhen, les entreprises devraient faire enregistrer leurs brevets auprès des douanes pour éviter les contrefaçons.

« Car ce faisant, les douanes pourraient saisir les produits contrefaits avant qu'ils n'entrent sur le marché et ainsi réduire les pertes », dit-il.

Cependant, d'après les fonctionnaires des douanes, plus de 70% des entreprises locales n'ont même pas conscience que ces mesures existent.

D'après Li Xuejun, directeur du Service des droits de propriété intellectuelle des douanes, 95% des activités des entreprises étrangères sont réalisées avec des droits de propriété intellectuelle protégés. Il en est ainsi, dit-il, depuis 1995 quand la Chine a promulgué et mis en vigueur sa toute première réglementation sur la protection des droits de propriété intellectuelle par les douanes.

« Mais si les entreprises n'enregistrent pas leurs produits auprès des douanes, nous ne pouvons rien faire pour les protéger », dit-il.

Indépendamment, des chiffres provenant du Parquet du District de Haidian, à Beijing, montrent que les violations de marques de commerce représentent 95% de la totalité des affaires relatives à la violation de droits de propriété intellectuelle. Et parmi les affaires de violation de marques de commerce, 30% concernent des contrefaçons de marques de commerce locales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe