100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.04.2010 11h06
En quoi consiste la guerre des métaux de terre?

Après une trêve sur le front de la politique du yuan, la Chine se trouve confrontée à une guerre sur un nouveau front: celui des métaux des terres rares.

Soutenus par le Bureau gouvernemental de la responsabilité financière des Etats-Unis, certains médias américains et des représentants de l'industrie ont récemment attaqué la politique chinoise des métaux des terres rares, en faisant valoir que le contrôle du pays sur les métaux des terres rares, utilisés dans de nombreux secteurs, dont la fabrication de l'armement de pointe et des voitures hybrides, menaçait ses principaux secteurs industriels, notamment celui de la défense.

En effet, la Chine a imposé des quotas d'exportation sur les métaux des terres rares, parce que, d'une part, l'extraction de ces métaux était presque incontrôlable, et portait souvent atteinte à l'environnement dans les zones d'extraction. Par ailleurs, les prix bas ne correspondaient pas à la valeur de la production.

Les protestations de ces médias occidentaux et des porte-paroles de l'industrie seraient compréhensibles si la Chine était le seul propriétaire des ressources des terres rares sur la planète. Mais en réalité ce n'est pas le cas.

La Chine possède les plus grandes réserves naturelles des terres rares, environ 24%, avec les Etats-Unis arrivant à la deuxième place.

D'autres pays, comme l'Australie, l'Inde, le Canada et l'Afrique du Sud possèdent également de grandes réserves des terres rares.

La Chine est devenue la cible de critiques, car elle est actuellement le premier producteur mondial de métaux des terres rares.

Des pays comme les Etats-Unis ont depuis longtemps cessé exploiter ce matériel stratégique important afin de protéger l'environnement et conserver ces ressources naturelles.

C'est pourquoi, ils se tournent maintenant vers le marché international – la Chine en l'occurrence - pour l'approvisionnement en ces métaux.

Ce qui est particulièrement intéressant, c'est que l'une des principales raisons, pour laquelle ces personnes aux Etats-Unis sont passées à l'offensive cette fois, c'était parce que «les prix chinois de ces métaux étaient si faibles, qu'il n'est plus rentable pour les compagnies minières aux Etats-Unis et dans d'autres pays occidentaux de les extraire et les traiter».

Ce serait la première fois dans l'histoire du commerce international que l'acheteur se plaint des prix bas!

Les Etats-Unis ont largement profité des bas prix de la Chine sur ses métaux des terres rares - la condition pour eux d'accumuler des réserves de ces métaux.

De toute évidence, ils veulent simplement continuer le même vieux jeu, selon les règles duquel ils pourront importer les métaux précieux à bas prix.

Supposons que la Chine continue d'exporter les terres rares au rythme actuel.

On estime que la Chine aura extrait toutes ses réserves des terres rares dans les 30 ans à venir, si le rythme actuel d'exploitation continue. Et ensuite, le pays sera obligé de les acheter sur le marché international, notamment à des pays, qui ont accumulé les réserves de ces métaux en les achetant à la Chine à des prix avantageux.

Et les prix alors? La flambée des prix du minerai de fer serait une suite logique à ce scénario.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle à faire rayonner l'esprit de "travailleur modèle"
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe