100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.04.2010 08h56
La France figure parmi les principales destinations de l'investissement chinois en Europe
Zhao Xiaodi, responsable du service des informations économiques du Conseil pour la promotion du commerce international de Chine, rend public le Rapport sur la situation actuelle et la tendance des investissements chinois à l'étranger lors du 4e Séminaire pour les entreprises chinoises souhaitant investir à l'étranger

Le Conseil pour la promotion du commerce international de Chine a rendu public le 27 avril son Rapport sur la situation actuelle et la tendance des investissements chinois à l'étranger. Ce dernier s'est fait à partir d'un panel de 1 377 entreprises, dont 344 plus ou moins expérimentées (soit 25 % du panel). Parmi ces dernières, 49 % ont investi dans d'autres pays asiatiques, et 13,6 % en Afrique.

Selon le rapport, les États-Unis restent la destination de choix de l'investissement chinois à l'étranger, puisque 28 % des investisseurs du panel s'étaient laissé séduire. En Europe, ce sont la France, l'Allemagne, l'Angleterre et l'Italie qui ont accueilli le plus d'investisseurs chinois. Le rapport a révélé par ailleurs que le Vietnam figurait depuis ces deux dernières années parmi les dix premières destinations de l'investissement chinois à l'étranger.

Kegang Wu, conseiller Chine pour la Chambre du commerce du Royaume-Uni, a annoncé que tous les secteurs économiques britanniques étaient ouverts à la libre concurrence, excepté l'industrie militaire. La situation des emplois est également relativement stable dans le pays, en comparaison avec les autres pays du continent européen.

Concernant l'investissement des entreprises anglaises en Chine, M. Wu a indiqué que le secteur du service anglais présentait une haute maturité et une bonne complémentarité avec les services chinois et que la Chine avait tout intérêt à introduire intentionnellement des investissements du service anglais, notamment dans les secteurs du tourisme et des finances.

Selon le rapport, la taille de l'investissement chinois à l'étranger reste dans l'ensemble modeste, puisque 61 % des investisseurs à l'étranger ont investi moins d'un million d'USD et que seules dix entreprises ont investi plus de 100 millions d'USD à l'étranger, soit juste 1 % du panel.

Toujours selon le rapport, les entreprises chinoises ont plutôt investi dans la fabrication à l'étranger, surtout dans la mécanique et le textile, et très peu dans l'exploitation énergétique ou de ressources. De plus, près de la moitié des entreprises de textile, de chimie et de vente en gros envisagent de réduire ou de retirer leurs investissements à l'étranger.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine en faveur du dialogue pour la résolution pacifique du problème nucléaire iranien
Hu Jintao appelle à faire rayonner l'esprit de "travailleur modèle"
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée