100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.05.2010 17h13
L'industrie de la construction touchée par une « grave corruption »

Le secteur de la construction en Chine est touché par une corruption endémique alors que la reprise économique alimente un secteur immobilier en surchauffe, vient de déclarer le Vice-ministre de la supervision.

D'octobre de l'année dernière à la fin d'avril de cette année, 5 241 personnes, y compris des fonctionnaires ou autres personnes titulaires d'un rang administratif, ont été sanctionnées par le Parti Communiste Chinois ou le gouvernement, a annoncé Hao Mingjin, Vice-ministre de la Supervision, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue jeudi.

Ces sanctions font partie d'une campagne de répression, dirigée par M. Hao, visant les infractions liées aux projets immobiliers.

Un total de 3 058 personnes ont été inculpées ou sont en attente de l'être. Parmi eux, des dizaines de responsables de niveau municipal ont été sanctionnés à des peines pouvant aller jusqu'à la peine de mort avec sursis pour avoir accepté d'énormes pots-de-vin.

« Les affaires de corruption dans le secteur de la construction concernent en général de grosses sommes d'argent », a dit M. Hao.

M. Hao a révélé 20 affaires typiques concernant des responsables régionaux, un cadre supérieur d'une entreprise publique, un président d'université et des professionnels, qui ont accepté des pots-de-vin allant jusqu'à 22 millions de Yuans (3,2 millions de Dollars). Le pot-de-vin le plus faible atteignait 580 000 Yuans, tandis que le montant moyen des pots-de-vin toutes affaires confondues dépassait 5,5 millions de Yuans.

« Cette somme est bien plus élevée que le montant des affaires de corruption découvertes dans d'autres secteurs », a-t-il précisé.

Dans un cas particulier, Zhou Xuewen, ancien Vice-président du corps de conseil politique à Chengdu, capitale de la Province du Sichuan, a été reconnu coupable d'avoir accepté un total de 22 millions de Yuans en pots-de-vin en échange de traitements de faveur dans le transfert de droits d'utilisation de terrains et autres abus de pouvoir. Zhou a reçu une condamnation à mort avec sursis en novembre 2009.

Face à la gravité de la situation, le gouvernement central a lancé en juillet 2009 une campagne de répression de la corruption dans le secteur de la construction et a décidé d'utiliser environ deux ans pour changer les choses.

Début mai, le PCC a publié un règlement spécial destiné à empêcher, et à punir, les responsables du Parti et du gouvernement d'abuser de leur pouvoir à leur propre bénéfice dans des projets de construction. Le Ministère chargé de la supervision dévoilera également ses réglementations sur le sujet dans un futur proche, a dit M. Hao.

Ces révélations sur la corruption de masse dans le secteur de la construction arrivent au moment où le pays lutte pour mettre les prix de l'immobilier sous contrôle.

Le mouvement de répression qui va débuter portera un « coup combiné » au problème et ciblera avec précision tous les liens propices à la corruption dans les projets de construction, a dit Fan Kui, directeur du Bureau de la Supervision au Ministère, qui assistait à la conférence de presse de jeudi. Parallèlement, la campagne anti-corruption ciblera les actes qui contribuent à faire augmenter les prix sur le marché immobilier.

Actuellement, le nombre de tuyaux donnés et les plaintes sur ce genre d'affaires est en augmentation, a dit M. Fu.

« La répression a fait effet », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le gouvernement chinois renforce la lutte contre le crime organisé
La Chine espère que l'accord tripartite permettra de résoudre le problème du nucléaire iranien
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse
La Chine doit redoubler de vigilance vis-à-vis de l' « effet papillon » de la crise d'endettement de la Grèce