100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.06.2010 11h25
La Chine souhaite que l'Union Européenne ne taxe pas les compagnies aériennes chinoises

L'industrie chinoise de l'aviation civile a demandé à l'Union Européenne de ne pas imposer aux pays en développement la taxe carbone qu'elle compte mettre en place sur les vols de et vers l'Europe à compter de 2012.

L'Union Européenne a prévu d'inclure le secteur de l'aviation dans son Plan de Droits d'Emissions, afin d'inciter les compagnies aériennes à réduire leurs émissions de carbone. L'aviation est actuellement responsable de 3% des émissions de carbone de l'Union Européenne.

Les compagnies aériennes se verront allouer un certain quota d'émissions, qui représentera 97% de la moyenne des émissions entre 2004 et 2006 en 2012, et qui baissera chaque année. Les compagnies aériennes pourront vendre leurs excédents de quota, ou en acheter en cas de déficit.

D'après les experts de l'industrie aérienne chinoise, cette décision pourrait coûter aux compagnies aériennes chinoises quelque 800 millions de Yuans (114 millions de Dollars US) pour la seule année 2012, et plus de 3 milliards de Yuans en 2020. Entre 2012 et 2020, cette taxe devrait coûter 17,6 milliards de Yuans au secteur chinois de l'aviation.

Mais ce qui fait que les transporteurs chinois se sentent traités de manière injuste, c'est que, selon les règles de l'Union Européenne, les compagnies aériennes qui n'ont qu'une croissance nulle ou faible pour leurs vols à destination de l'Europe paieront moins pour leurs émissions de carbone que celles qui développent rapidement leurs vols vers l'Europe.

Liu Shaoyong, directeur général de l'Association Chinoise des Transports Aériens, pense que ces règles sont injustes pour les compagnies aériennes des pays en développement.

Après des années d'activité, les compagnies aériennes des pays développés ont construit un réseau mature, avec de nombreux vols reliant l'Europe, dit-il.

« Comparés à elles, qui ne devraient pas ajouter beaucoup d'autres vols vers l'Europe dans le futur, les transporteurs des pays en développement ont actuellement nettement moins de vols, mais devraient s'étendre rapidement dans l'avenir », dit M. Liu, qui est également Président de China Eastern Airlines.

« Mais à compter de 2012, ces ‘petits jeunes' à la croissance rapide devront payer beaucoup plus que les compagnies aériennes matures », a-t-il ajouté.

« C'est injuste pour les compagnies des pays en développement, car elles paient l'addition non seulement pour les émissions causées par les autres dans le passé, mais aussi pour les émissions futures », a-t-il dit.

Un responsable de l'Administration de l'Aviation Civile de Chine (la CAAC), qui a souhaité rester anonyme, a dit que les pays en développement, comme la Chine, devraient être traités différemment des pays développés, citant les principes de la Convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique et du Protocole de Kyoto.

Imposer de tels frais aux compagnies aériennes des pays en développement « porterait atteinte à leur développement », a dit ce responsable.

La Chine a fait des efforts ces dernières années pour réduire ses émissions aériennes, comme par exemple en raccourcissant les routes aériennes et en adoptant des technologies avancées et des nouveaux avions, dit-il.

M. Liu, dont les propos ont été rapportés par l'agence de presse Xinhua, a précisé que la Chine avait à présent une flotte aérienne dont l'âge moyen est de huit ans, équipée en totalité avec des moteurs à forte efficacité énergétique.

« Par contraste, de nombreux avions en service dans les pays développés sont âgés de 15 ans ou plus », a-t-il ajouté. En général, plus l'avion est ancien, plus les émissions sont fortes.

En dépit du ralentissement des activités aériennes au niveau mondial, l'industrie de l'aviation civile chinoise a su maintenir une croissance à deux chiffres lors des deux dernières années. De janvier à avril de cette année, le secteur a même connu une croissance de 30,6%, d'après les statistiques de la CAAC.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon