100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.06.2010 16h38
Le fonds souverain chinois plombé par les marchés

Le fonds souverain chinois a annoncé mardi une perte en valeur de marché de 10% et a déclaré qu'il attendait de l'argent frais du gouvernement, a rapporté le Wall Street Journal.

« En mai et en juin, du fait de la volatilité des marchés américain et européen, nous avons perdu près de 10% en valeur de marché », a déclaré Jesse Wang, Vice-président exécutif et Responsable en chef des riques de la China Investment Corporation, lors d'une manifestation à San Francisco.

La China Investment Corporation, (CIC), connue aussi comme le fonds souverain de la Chine, gère quelque 300 milliards de Dollars en devises étrangères.

D'après son rapport annuel, le fonds a gagné 11% en 2009. « Mais cette année, ce sera dur », a dit M. Wang. « La CIC envisage de se tourner vers le gouvernement central pour davantage d'injections d'argent ».

D'après les médias locaux, cette chute de 10% équivaut à 1 milliard de Dollars US. La CIC n'était pas disponible immédiatement pour de plus amples commentaires.

La CIC, un des plus gros fonds souverains du monde, a été créée en 2007, avec quelque 200 milliards de Dollars US d'actifs. A la fin de 2008, ses actifs atteignaient 298 milliards de Dollars US.

La CIC a été lancée en 2007, lorsque 1 550 milliards de Yuans (227 milliards de Dollars US) en bons du trésor spéciaux ont été émis pour constituer le capital dont elle avait besoin. D'après Lou Jiwei, Président de la CIC, le Fonds « est obligé de faire un bénéfice de 300 millions de Yuans (43,92 millions de Dollars US) par jour, rien que pour payer les intérêts sur les obligations et les frais d'exploitation ».

En juillet 2007, la Central Huijin Investment Corporation, entreprise publique, a été fusionnée avec la nouvelle entreprise en tant que filliale à 100% détenant des parts dans des banques chinoises.

Le portefeuille de la CIC est composé d'environ 25% d'actions, de 18% de revenus fixes et de 8,8% de titres « anti-inflation ». Il consacre aussi quelque 9,4% de ses fonds à un fonds spéculatif, 7% à des obligations privées, 8,6% en liquidités, et 18,9% à des « situations spéciales », ou comme le dit M. Wang, à la « chasse », d'après Reuters.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et russe discutent de l'approfondissement de la coopération
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !