100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.06.2010 11h07
Mondial 2010 : la Chine réalise des profits alors que l'Afrique du Sud fait peut-être des pertes ?

On croit peut-être que la Coupe du Monde de Football va rapporter gros à l'Afrique du Sud. Toutefois, la réalité n'est pas comme cela comme le démontre les faits, car le coût de revient est trop élevé pour la présente Coupe Mondiale. De source bien informée, le Comité d'organisation de la Coupe du Monde de Football 2010 en Afrique du Sud a investi la colossale somme de 3,5 milliards de dollars US pour assurer et garantir la réussite et le succès de cette Coupe, et c'est la somme la plus élevée comparée aux précédentes coupes. Ce qui est plus grave, c'est que cette somme dépasse de loin la somme prévue et ont dit qu'un grand nombre de gouvernements locaux du pays sont maintenant criblés de dettes et en souffrent énormément.

C'est pour cette raison que des analystes pensent qu'il est fort possible que les recettes réalisées par l'Afrique du Sud en organisant la présente Coupe Mondiale constitueront un chiffre négatif. Quant à Union de Banques Suisse, elle a même publié, spécialement pour la Coupe en question, un rapport de trente deux pages dans lequel il est indiqué qu'en organisant la Coupe du Monde, l'Afrique du Sud est obligée de se charger de toutes les dépenses, tandis que les recettes et les profits sont limités. Ce qui embarrasse et gêne plus encore le gouvernement sud-africain ce sont les grèves des ouvriers et la diminution sensible du nombre des touristes venus de l'intérieur et de l'extérieur du pays. On apprend que les derniers chiffres établis montrent que le nombre des touristes étrangers venus spécialement pour le Mondial sera inférieur à un million personnes/fois.

Alors, qui sera le plus grand bénéficiaire de la Coupe ? Peut-être la FIFA. En tant qu'organisme dirigeant suprême du Football mondial, la FIFA a toujours pu maintenir des recettes stables grâce au copyright télévisuel et à d'autres moyens. Les données statistiques établies indiquent qu'en 2009, celle-ci a réalisé des bénéfices dont le montant se chiffre à 196 millions de dollars US, alors qu'elle dispose en plus d'une réserve financière estimée à plus d'un milliard de dollars US. Ce qui fait qu'il n'y a rien d'étonnant dans les propos tenus par certains médias sportifs qui disent que la FIFA ressemble en réalité à un « Conseil d'administration » d'une société.

Certaines personnalités politiques ont analysé et indiqué qu'en dehors de la force d'influence personnelle du Football que présente la Coupe du Monde sud-africaine, les souhaits et les espérances qu'ont émet envers celle-ci, c'est qu'elle pourra contribuer à l'essor économique de l'Afrique du Sud et même de l'ensemble du continent africain. Toutefois, dans le contexte actuel où l'économie mondiale ne s'est pas encore débarrassée entièrement de la régression et du marasme économique, il est difficile de prévoir si la présente Coupe pourrait apporter une véritable croissance économique à l'Afrique du Sud et à toute l'Afrique. Il faut attendre pour pouvoir lever ce doute.

Le « Made in China » se fait voir partout à la Coupe du Monde de l'Afrique du Sud. La « vuvuzela », trompette assourdissante utilisée par les supporters sud-africains au point qu'ils ne peuvent plus s'en séparer, mais qui ennuie et tracasse terriblement les footballeurs étrangers et qui est interdit d'en souffler dans l'avion, est en réalité de fabrication chinoise.

Ce n'est pas tout, car les ballons avec lesquels jouent les stars du football, dont l'Argentin Lionel Andrés Messi, Ricardo Izecson Santos Leite Kaka qui a la double nationalité brésilienne et italienne, l'Anglais Wayne Rooney et l'Ivoirien Didier Yves Drogba Tébily, sont également fabriqués par la Chine. On apprend que les ballons, utilisés lors des matchs de la présente Coupe et qui donnent lieu à de nombreuses contestations, sont fabriqués par une entreprise chinoise de la Province du Jiangxi qui en a produit quelques 12 millions destinés aux rencontres du Mondial et au commerce.

Bien sûr qu'il y a d'autres heureuses surprises, telles par exemple l'apparition de sponsors chinois sur la grande scène de la Coupe du Monde de Football. Lors du chaque match de cette Coupe, les supporters peuvent voir les caractères en chinois qui réchauffent le cœur de plus d'un – “中国英利”(Yingli Solar) et“哈尔滨啤酒”(Harbin Beer). Ces deux entreprises chinoises, qui sont des sponsors officiels du présent Mondial, ont fait que les noms de sociétés chinoises apparaissent pour la première fois dans l'histoire longue de quatre vingt ans de la Coupe du Monde de Football. Quant à « Yingli Solar », qui auparavant était une marque à peu près inconnue des étrangers de même que du public chinois, profite de cette occasion pour se faire connaître et pour devenir le centre d'intérêt de ce dernier et de certaines personnalités étrangères du milieu qui ont l'envie de se renseigner pour apprendre plus sur cette nouvelle marque chinoise.


Page spéciale: Coupe du monde de football : Afrique du Sud 2010

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
Les commandes de la partie continentale absorbent les stocks de fruits excédentaires de Taiwan
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde