100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.06.2010 08h34
Le made in China fait sa promotion à travers la Coupe du monde

L'Afrique du Sud a déboursé quelque 3,5 milliards d'USD pour organiser la Coupe du monde, créant pour les produits made in China une opportunité de mieux se faire connaître. Des perruques aux préservatifs, en passant par les tubes fluorescents, c'est peut-être une figure de style de dire que même les cartons des arbitres sont fabriqués en Chine, mais il est vrai que la Coupe du monde a beaucoup profité aux hommes d'affaires chinois.

La société Simaibo de la ville de Jiujiang dans le Jiangxi a été choisie il y a plus d'un an comme principal fabriquant des ballons Jabulani. À la fin du mois de mai de cette année, les plus de 7 000 ouvriers avaient fabriqué quelque 12 millions de ballons destinés aux matches et à la vente.

En février, le ministère sud-africain de la Santé publique a désigné les préservatifs de la marque Choice comme produits exclusifs de la Coupe du monde. Le fabricant chinois basé à Guilin dans le Guangxi a depuis lors fourni quelque 60 millions de préservatifs durant la Coupe du monde.

Deux encarts publicitaires arborant les caractères chinois 中国英利 (Chine Yingli) et 哈尔滨啤酒 (Bière Harbin) s'affichent parfois durant les matches. Il s'agit de deux sponsors officiels chinois de la Coupe du monde, et des premières publicités chinoises de l'histoire de cette compétition.

Selon les médias, près de 90 % des vuvuzelas sont produits à Yiwu, et certaines mascottes Zakumi viennent aussi de Chine. Les fans ont également beaucoup aimé les accessoires chinois, comme les perruques bariolées, ainsi que les foulards imprimés fabriqués par la société Moshanghua à Hangzhou dans le Zhejiang, qui en a déjà vendu plus de 600 000 au cours de la Coupe du monde.

La société Dafeng de la ville Ningbo dans le Zhejiang a livré une commande de 50 000 sièges de stade, passée par le maire de la métropole Nelson Mandela lors de sa visite à Ningbo.

De plus, certaines entreprises chinoises d'appareils électroménagers et d'informatique ont également contribué à la construction des stades. Selon un responsable de Geli Électroménager, « le chiffre d'affaires s'est accru de 200 millions de yuans avec les climatiseurs vendus en Afrique du Sud pour la Coupe du monde. »

[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mondial-2010: Afrique du Sud bat France 2 à 1, les 2 équipes éliminées
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »