100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.07.2010 17h14
Les obligations européennes détenues par la Chine sont « sûres »

Le responsable du commerce de l'Union Européenne a assuré jeudi à la Chine que ses investissements en Europe étaient « sûrs », et en particulier les obligations qu'elle a achetées auprès de pays criblés de dettes comme la Grèce ou l'Espagne.

Les obligations grecques ou espagnoles sont un bon investissement pour la Chine, et elles conserveront leur valeur, a déclaré le Commissaire Européen au Commerce, Karel De Gucht.

Il estime que la Chine a dépensé aux alentours de 420 millions d'Euros (539,7 millions de Dollars US) pour acheter des obligations grecques et espagnoles, mais n'a pu le confirmer.

« Il n'y a pas le moindre risque pour le Trésor chinois », a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à l'Exposition Universelle de Shanghai.

« La présence de la Chine en Europe est clairement visible, que ce soit du fait de ses récents achats d'obligations gouvernementales pour plusieurs centaines de millions d'euros dans l'eurozone, ou du fait d'autres investissements sur une large échelle, comme l'acquisition de Volvo par le constructeur automobile Geely », a dit M. De Gucht.

Il est certain que le plan de sauvetage de 860 milliards d'Euros de l'Europe a été très efficace pour soulager la crise de la dette souveraine.

Les dirigeants chinois avaient exprimé leurs inquiétudes au sujet de l'engagement pris par l'Europe de contenir la dette, qui constitue un risque pour la croissance économique mondiale.

Karel De Gucht a déclaré que l'ouverture des marches publiques de fournitures permettrait d'achever le Doha Round des négociations commerciales si un accord substantiel était trouvé.

Séparément, le Directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, a déclaré que la Chine respectait ses engagements pris envers l'organisation chargée du commerce mondial, et que sa dernière offre pour adhérer à l'AMP était meilleure que ses propositions précédentes. Il a aussi ajouté que si jamais l'environnement commercial du monde se dégradait, la Chine en serait la victime No1.

« L'OMC s'engagera à faire diminuer les conflits commerciaux et à lutter contre le protectionnisme », a-t-il dit à Shanghai.

M. Lamy a également déclaré s'attendre à ce que le commerce mondial connaisse une croissance de 10% cette année, et rattrapera ainsi les pertes subies en 2009.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Expo 2010 : le seuil des 30 millions de visiteurs universels atteint
Le secteur de l'énergie en développement en Chine, selon un rapport
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?
Les valeurs morales chinoises sont des valeurs universelles
L'unité et la solidarité vues à travers la Coupe du Monde
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !