100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.07.2010 15h20
Le gouvernement central chinois a considérablement investi au Tibet entre 2006 et 2010

Le gouvernement Central chinois a dépensé 137,8 milliards de Yuans (20,3 milliards de Dollars US) afin d'accélérer le développement du Tibet entre 2006 et 2010, a annoncé mardi le Gouvernement régional.

Les sommes versées ont servi à financer 188 projets-clés dans les domaines de la construction d'infrastructures, du développement urbain, de la protection de l'environnement et de la protection de la culture, a dit le gouvernement régional dans une conférence de presse.

Parmi eux figurent huit nouveaux projets, dont une autoroute reliant le centre-ville de Lhasa avec l'aéroport de Gonggar, a-t-il encore dit.

Le plan initial de développement du Tibet entre 2006 et 2010 comprenait 180 projets, pour un investissement total de 109,76 milliards de Yuans, mais huit nouveaux projets supplémentaires ont été approuvés cette année, afin d'accélérer la croissance régionale.

Ce plan a aidé 80% des villages du Tibet à être reliés par la route, à disposer d'une eau potable saine pour l'intégralité des 2,76 millions d'habitants ainsi que l'éducation gratuite pour tous les enfants jusqu'au niveau secondaire.

Les fonds ont également aidé à la construction de centrales électriques et d'installations de télécommunication dans les villages reculés.

Visant aussi à améliorer les conditions de vie dans les zones rurales du Tibet, le plan a financé la construction de 15 000 nouveaux logements pour les agriculteurs et gardiens de troupeaux tibétains, et 95 hôpitaux de village.

Les fonds ont aussi servi à la construction du quatrième aéroport tibétain, l'Aéroport de Gunsa, dans la Préfecture de Ngari, au Nord du Tibet, qui a ouvert le 1er juillet dernier, et une centrale photovoltaïque à Ngari.

Bien qu'elle ait enregistré une croissance rapide ces dernières années, la Région du Tibet demeure une des régions les plus sous-développées de Chine, du fait de ses conditions naturelles difficiles et de son économie faible, et elle dépend fortement des investissements du gouvernement central.

Le gouvernement central a lancé un programme d'aide au Tibet en 1994, plan selon lequel les fonctionnaires et les professionnels venant des autres parties du pays sont encouragés à aller travailler dans la région du plateau.

Lors de la première moitié de cette année, le PIB du Tibet a augmenté de 11,2% par rapport à la même période de l'année dernière, pour atteindre 20,32 milliards de Yuans (environ 3 milliards de Dollars US).

Padma Choling, Président du gouvernement Régional, a déclaré que l'économie du Tibet avait retrouvé le niveau qui était le sien avant mars 2008, quand des révoltes avaient perturbé son développement social et économique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?