100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.08.2010 13h03
Augmentation des opportunités d'investissement pour les capitaux privés

Les nouvelles mesures visent à ouvrir plus de secteurs aux capitaux. Beaucoup de secteurs industriels sont encore dominés par des entreprises publiques. Pour l'investissement privé, il est donc difficile de savoir à quelle porte frapper pour se faire une place dans ces secteurs. Dans notre sujet du jour, notre journaliste Zhou Yu vous montre comment les entreprises du privé tentent de prendre pied dans des secteurs traditionnellement contrôlés par les entreprises publiques.

Le 26 août 2009, la compagnie aérienne privée East Star a fait faillite suite au rejet de son plan de restructuration. Dans l'industrie de l'aviation civile chinoise, cette faillite constitue une première. Elle symbolise également l'échec des compagnies privées à s'imposer dans les secteurs publics.

Jin Xin a beaucoup appris de ces échecs. Lorsqu'il a lancé son entreprise, il y a 9 ans, il s'est tourné vers un secteur plus libre: l'éducation mais a tout de même été confronté à de nombreuses contraintes.

Jin Xin

PDG

Groupe de formation Xueda

"Nous nous sommes aperçus qu'il était très difficile d'ouvrir des écoles. Il y a des limitations légales. Nous devons satisfaire à de nombreux critères et posséder des capitaux importants. Au final, nous nous sommes orientés vers des services de cours particuliers, car c'était plus facile à mettre en place."

En tant qu'établissement privé à vocation éducative, Xueda a besoin d'un permis pour la création de chaque nouveau centre.

Jin Xin

PDG

Groupe de formation Xueda

"Les procédures sont complexes. La réglementation diffère en fonction des domaines. Parfois, obtenir une autorisation nous a pris des années."

Mais aucune de ses formalités n'a eu raison de l'ambition de Xueda de devenir un réseau d'envergure nationale. La société a mis au point un système de gestion centralisé et un modèle d'apprentissage qui lui est propre. Cela a été un lent processus qui finit par payer aujourd'hui.

Jin Xin

PDG

Groupe de formation Xueda

"Nous projetons d'ouvrir 70 centres dans 10 villes chinoises cette année et nous avons l'intention de nous développer à un rythme semblable les années suivantes. Nous espérons que les directives actuelles se traduiront par des mesures plus concrètes afin que nous puissions décider de notre stratégie de développement selon les nouveaux cadres législatifs."

Le groupe Xueda est chanceux. Le secteur privé a été entravé par des démarches administratives fastidieuses et des politiques sectorielles discriminatoires.

Dans les secteurs traditionnellement dominés par les entreprises publiques, comme l'énergie et la finance, l'investissement privé ne représente que 14 et 10% respectivement alors que des dispositions encourageant l'investissement privé avaient été adoptées après la crise financière. Les capitaux privés continuent de faire face à de nombreuses limitations implicites.

Investissement privé

Energie : 13,6%

Finance : 9,6%

Source : Commission nationale pour le Développement et de la Réforme

Liu Shangxi

Vice-directeur

Institut de recherche sur la politique budgétaire

"En théorie, il n'y a aucun obstacle à l'investissement privé, mais dans les faits il est très difficile pour les investisseurs privés de percer dans certains secteurs. Pour mettre fin à cette situation, il est important de mettre un terme aux situations de monopole dans lesquelles se trouvent certaines entreprises d'Etat."

Et c'est là l'objectif des nouvelles mesures. Néanmoins, il est vain d'espérer qu'un simple texte change la situation du tout au tout. Les entreprises privées doivent donc se débrouiller elles-mêmes pour améliorer leurs accès à de nouveaux secteurs.

Les experts pensent que la coopération avec des entreprises publiques et la formation d'associations d'entreprises régionales constituent des pistes intéressantes pour résoudre ce problème.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelle propriétaire de Volvo, l'entreprise chinoise Geely ambitionne de restaurer la grandeur de la marque
La Chine a fourni une assistance humanitaire de dix millions de yuans au Pakistan
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?