100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.08.2010 16h24
Tianjin signe un accord de coopération stratégique avec le groupe Accor

Le 5 août, la zone d'exploitation de Tianjin a signé un accord de coopération stratégique avec le groupe Accor en Chine. Ni Yuxiang, directeur adjoint de la zone et le responsable du Groupe Accor en Chine ont participé à la cérémonie.

Selon Ni, le Groupe Accor et la zone d'exploitation de Tianjin connaissent une bonne coopération depuis plusieurs années. À présent, l'augmentation des investissements du Groupe Accor reflète son intérêt dans l'environnement économique de Tianjin. Le groupe Accor s'est bien développé dans la zone et a largement contribué à l'économie locale. Les deux parties doivent continuer leur coopération et réaliser un partenariat gagnant-gagnant.

Le groupe Accor est présent dans l'hôtellerie et les services aux entreprises et collectivités. Au 31 décembre 2008, Accor comptait près de 4 000 hôtels et 158 000 employés répartis dans 100 pays sur les cinq continents. Sa capacité totale d'accueil est de 478 975 chambres. Accor est le premier groupe hôtelier européen, avec 36 % de son chiffre d'affaires réalisé en France et 38 % en Europe hors France. Ses principales filiales sont Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel et Pullman.

Le groupe a fait son arrivée en Chine en 2003. Son capital social atteint aujourd'hui 306 millions de dollars, contre 6 millions à l'origine.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine publie des nouvelles mesures sur la gestion des fonds de compagnies d'assurances
Chine : la production d'or en 2010 vers un niveau record
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations