100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.08.2010 14h11
Les différences entre les zones urbaines et rurales mises en évidence lors d'une conférence

La Chine va devoir adopter des réformes énergiques dans les années qui viennent afin de commencer à réduire le fossé qui existe entre les zones urbaines et rurales, de réajuster la redistribution des richesses, d'améliorer le réseau de sécurité de la société et de faire progresser les services publics de base.

Toutes ces réformes constituent les tâches principales de la restructuration de l'économie chinoise, par la transformation de son mode de croissance et la promotion de l'intégration urbaine-rurale en Chine, a déclaré Peng Sen, Vice-président de la Commission Nationale du Développement et de la Réforme, lors d'un important discours prononcé samedi dans un forum international à Haikou, capitale de la Province de Hainan, dans le Sud de la Chine.

Plus de 200 universitaires venant tant de Chine que de l'étranger s'étaient rassemblés pour ce forum d'une durée de deux jours, afin de réfléchir sur les tendances et défis de l'intégration urbaine-rurale, qui a été désignée comme la réforme-clé pour les zones rurales lors du prochain plan quinquennal (2011-2015).

La Chine est en train de mettre au point un plan de développement complet pour les cinq années qui viennent, dont on estime qu'elles seront capitales, non seulement pour la croissance durable de la Chine, mais aussi pour le développement économique du monde.

Tandis que les participants ont partagé leurs expériences de projets pilotes destinés à fournir de meilleurs services publics aux agriculteurs et à améliorer leur qualité de vie, ils ont également identifié des problèmes et des pratiques douteuses, au nom du « développement rural » ou de « l'intégration urbaine-rurale ».

Chen Xiwen, directeur adjoint du Groupe Central Principal de Travail Rural, a déclaré que la pratique consistant à démanteler les villages et prendre les terres rurales pour le développement urbain avait porté atteinte aux intérêts des agriculteurs.

D'après lui, le gouvernement devrait renforcer son contrôle sur l'utilisation des terres en zone rurale, tout en préservant la gestion de l'agriculture sur une base familiale.

Il a mis en garde contre les pratiques douteuses dans les ventes forcées de terres pour le développement urbain, qui pourraient être cause de désastres potentiels, car des villages qui se sont formés au fil des siècles sont à présent en train de disparaitre et de nombreux résidents des zones rurales ont ainsi non seulement perdu leurs terres, mais aussi leurs racines historiques.

Chi Fulin, Président de l'Institut Chinois pour la Réforme et le Développement, hôte du forum, a appelé à fixer un objectif d'élimination du statut de travailleur migrant.

« Faire que ce statut de travailleur migrant ne soit plus que de l'histoire sera un point de rupture dans le démantèlement de la dualité du système urbain-rural », a-t-il dit.
M. Chi a suggéré que les travaux commencent lors du 12e Plan Quinquennal, afin d'intégrer les systèmes d'enregistrement de résidence urbains et ruraux et d'englober les travailleurs migrants urbains qui travaillent dans les villes dans tous les services publcs de base.

« Permettre aux travailleurs migrants de devenir des citadins à part entière devrait devenir un devoir public pour le gouvernement », a dit M. Chi. « Une partie des revenus que le gouvernement tire des ventes de terres devrait être utilisée pour contribuer à fournir un logement urbain de base aux travailleurs migrants ».

M. Peng a précisé que le fossé économique qui existe entre les zones urbaines et rurales en Chine est « la principale barrière-système » à la réduction des disparités entre les zones urbaines et rurales. Et le résultat en a été que les disparités de revenus entre les habitants des zones urbaines et ceux des zones rurales se sont élargies, passant de 2,8 :1 en 2000 à 3,3 :1 l'année dernière.

« Ces disparités de richesses sont encore plus grandes encore si on prend en compte les soins médicaux, l'éducation, la sécurité sociale, le logement et les services sociaux dont les habitants des villes profitent », a ajouté M. Peng.

Cela a aussi « empêché les habitants des zones rurales de partager les fruits des réformes mais aussi violé les principes d'égalité et de justice ».

D'après M. Peng, en dépit de la rapide urbanisation de la Chine des trente dernières années, quelque 150 millions de travailleurs migrants et les membres de leur famille, qui vivent et travaillent désormais en zone urbaine, ne sont pas, en ce qui concerne les services sociaux, traités à égalité avec leurs pairs des zones urbaines.

« Résoudre les problèmes liés à leur identité et à leur droit à accéder aux services aidera à assurer une urbanisation saine et l'harmonie sociale », a dit M. Peng.

Dans le même temps, la Chine devra aussi s'occuper du problème du réseau rural des retraites et de la sécurité sociale, qui est inadapté, de celui du système des services publics ruraux et urbains, qui est incomplet, et enfin celui de la gestion communautaire démocratique de base en zone rurale, qui est faible, a encore dit M. Peng.

Napoleon Navarro, Directeur adjoint pays du Programme des Nations Unies pour le développement, a de son côté déclaré que la Chine « avait besoin de bâtir un consensus dans tous les secteurs de la société afin de gérer les problèmes constatés dans l'agriculture et les villages ruraux et parmi les agriculteurs ».

La Chine a aussi besoin d'une meilleure planification afin de commencer à déblayer tous les obstacles auxquels font face 150 millions de travailleurs migrants pour devenir des citadins à part entière, a dit M. Navarro.

La Chine devrait aussi favoriser des réformes pour rendre ses services financiers, fonciers et autres services publics plus équitables envers les habitants des zones rurales, a encore dit M. Navarro, ajoutant qu'il était nécessaire d'améliorer les structures de gestion afin de permettre aux citoyens de participer à la gouvernance des zones rurales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme